A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Italie, nouvelle vague de perquisitions

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 30 Jul 2004 23:49:32 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

27 juillet : Nouvelle vague répressive contre des anarchistes en Italie
Une centaine de perquisitions, 34 mises sous enquêtes, 4 incarcérations

Le 27 juillet 2004 à l’aube, a eu lieu dans toute l’Italie la énième
opération répressive contre des anarchistes, menée cette fois
conjointement par les Ros et la Digos [services de renseignement des
carabiniers et de la police]. Sur ordre du juge d’instruction romain
Guglielmo Montoni suite à la requête du procureur du pool antiterrorisme
Salvatore Vitello, une centaine de personnes ont été perquisitionnées,
dont 34 mises sous enquête pour « association subversive à finalité
terroriste et subversion de l’ordre démocratique » (articles 270 et
270bis du code pénal). Parmi elles, 4 ont été incarcérées par le juge
Montoni. Les mandats de perquisition ont concerné différentes zones
d’Italie, dont Rome, Viterbo, Soriano nel Cimino, Latina, Torre del Greco
(près de Naples), Pisa, le Canavese et le Trentino, et plusieurs lieux
squattés : l’Ateneo di Dragoncello, le Bencivenga 15 Occupato, Torre
Maura à Rome ; La Rrosalia à Turin ; Il Casello Squat à Cervia et Il
Confino à Cesena.

Le but officiel était de rechercher les auteurs de différentes attaques
explosives : le 17 juin 2003 contre l’institut espagnol Cervantes à Rome,
le 4 novembre 2003 contre la caserne de carabiniers via S. Sirico à Rome,
où le carabinier Stefano Sindona a perdu deux phalanges (pouce et index
de la main droite) en ouvrant le colis piégé, le 19 janvier 2004 contre
le tribunal de Viterbo.

Les quatre anarchistes arrêtés, âgés de 22 à 27 ans, sont :

* Marco Ferruzzi, « Tombolino », arrêté à Torre del Greco et incarcéré à
Naples, accusé d’avoir envoyé le colis piégé le 4 novembre 2003 à la
caserne de carabiniers (« fabrication et envoi d’explosif » plus «
tentative d’homicide aggravée ») et un second qui a été désamorcé le même
jour, à la préfecture de Viterbo. « Tombolino » venait juste d’être
condamné à un an de prison pour le tabassage d’un carabinier en civil
lors de la manifestation du 4 octobre 2003 à Rome contre la conférence
intergouvernementale de l’Union Européenne,. * Davide Santini, «
Tittarello », et Simone Del Moro, accusés d’avoir posés une bombe
artisanale contre le tribunal de Viterbo le 19 janvier 2004. Le premier
est incarcéré à Aoste et le second à Rome. La « preuve » des flics serait
un extrait de conversation intercepté par micro-espion où l’un d’eux se
vanterait de l’acte devant deux copines ! Dans un communiqué du lendemain
des arrestations, Angela et Federica, les deux compagnonnes en question,
précisent que « la conversation reconstruite dans les actes d’accusation
est fausse, instrumentalisée et construite à propos. Nous n’entendons pas
participer à cette opération. Et ceci, non pas pour renforcer la thèse de
la défense, mais au nom de notre intégrité et dignité personnelle ».
* Sergio Maria Stefani, arrêté à Arezzo et incarcéré à Rome, accusé de
détention de poudre noire et de la diffusion d’un livre-recettes, « A
ciascuno il suo, 1000 modi per sabotare questo mondo » [A chacun le sien,
1000 façons de saboter ce monde]. Il se trouvait déjà aux arrestations
domiciliaires sur ordre de la magistrature d’Arezzo pour une attaque
incendiaire contre une boucherie datant du 19 mars 2004.

Bien entendu, la presse italienne s’est comme d’habitude lâchée,
ressortant par exemple la thèse du « double niveau » (activités publiques
et attentats de l’ombre) d’un milieu « anarcho-insurrectionnaliste » déjà
avancée lors de l’enquête Marini en 1996, ou celle de connexions
internationales avec des « terroristes » anarchistes espagnols, grecs
(voire suisses, anglais, allemands ou français en fonction des
journaflics). Enfin, bien qu’elle ne soit pas citée formellement dans les
actes de mise sous enquête pour « association subversive », plane l’ombre
de la Fédération anarchiste informelle (Fai), qui a notamment revendiqué
des lettres piégées expédiées en décembre 2003 à Romano Prodi, alors
président de la commission européenne, des députés européens, Europol,
Eurojust ou la Banque Centrale Européenne.

Lors de la conférence de presse qui a suivi l’opération, le colonel Luigi
Arnaldo Cieri, commandant de la section anti-criminelle des Ros de Rome,
a déclaré que les personnes enquêtées étaient « l’aile extrémiste du
mouvement anarchiste. Ils sont plus dangereux que les Brigades Rouges
parce qu’ils sont disséminés sur tout le territoire et n’ont pas de
structure de commandement. Leurs caractéristiques sont le spontanéisme,
l’imprévisibilité et l’immédiateté ». C’est avec de tels constats que
l’Etat cherche donc encore une fois à construire une « association
subversive » dont il déterminera lui-même les structures, le rôle de
chacun et les attaques -souvent anonymes- qui s’y rattachent !

On peut écrire aux compagnons incarcérés :

Simone Del Moro / Sergio Maria Stefani
Cc Regina Coeli
Via della Lungara, 29
00165 Roma (Italie)

Davis Santini
Cc Aosta
Località Les-Iles Brissogne
11020 Aosta (Italie)

Marco Ferruzzini
Cc Poggioreale
Via Nuova Poggioreale, 170
80143 Napoli (Italie)

[synthèse effectuée à partir de la presse italienne du 28 juillet
et des communiqués des personnes/lieux perquisitionnés sur
http://anarcotico.net]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center