A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Procès contre les occupant-e-s de l'ONEM - 20/01/04 Liège

From Aurélie <aurelie@collectifs.net>
Date Mon, 19 Jan 2004 16:19:58 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


Ce mardi 20 janvier à 14h00, prochaine audience du
Procès des occupants de l’Office National (belge) de l'Emploi (1999)

ou "Comment transformer un acte politique de désobéissance collective en
un acte criminel commis en bande?"

Le 13 janvier commençait à Liège (Belgique) le procès des occupants de
l’Onem. Ils sont poursuivis, non pas pour l’acte politique d’occupation
du 26 mai 1999, mais pour des "actes criminels commis en bande". Quatre
ans après les faits, quatre personnes, dont l'une n’a pas participé à
l’action, sont ainsi envoyées devant le tribunal pour "vol et
dégradations", avec la circonstance aggravante que ces faits auraient été
commis en bande. L'Onem réclame 6.718 euros et la procureur du Roi
requiert 10 mois de prison avec sursis, pour ce qu'ils appelent "une
opération commando".

Pour rappel, une centaine de personnes, issues de plusieurs collectifs de
chômeurs et précaires, ont participé à l’occupation des bureaux de
l’Office National de l’Emploi à Liège, lors du passage des Marches
Européennes contre le Chômage et la Précarité. Cette action visait à
rencontrer le directeur de l'Onem pour lui demander de mettre fin aux
mesures honteuses prises à l'encontre des chômeurs à l'époque: visites
surprises au domicile, enquêtes sur base de lettres de dénonciation
anonymes, sanctions en cas de recours au Tribunal du Travail, etc.

Cette occupation a constitué l’un des points d’orgue de la mobilisation
grandissante des chômeurs en Belgique, emboîtant le pas au large
mouvement qui se développait alors en France. Quelques mois plus tard,
Laurette Onckelinx, fraîche Ministre de l’Emploi, fera s’arrêter la
chasse à l’exclusion par voie de fouille domiciliaire: l'autorisation
d'un juge est désormais nécessaire aux inspecteurs de l'Onem pour
pénétrer le domicile d'un allocataire.

Pas une seule prévention n’est retenue quant à l’acte d’occupation
lui-même. Sa légitimité, comme acte politique, voire sa légalité, ne sont
donc, encore une fois [1], pas débattues. La présidente du tribunal a
déjà prévenu: elle "entend juger les fait indépendamment du contexte
socio-politique dans lequel ils s'inscrivent". La justice de droit commun
est à nouveau prise en otage pour sanctionner des actes politiques et
"faire des exemples" dans un domaine où elle n'est pas compétente.

De plus, même d'un point de vue pénal, l'argumentaire de l'Onem ne tient
pas la route. Leur avocat admet en effet ne pas pouvoir apporter de
preuve quant à la culpabilité individuelle de chaque inculpé. Il veut
donc contourner la difficulté imposée par l'absence de responsabilité
collective en droit pénal et "faire porter le chapeau" à quatre personnes
prises au hasard.

[1] Des mécanismes similaires s'observent dans d'autres procès, intentés
notamment contre le Collectif contre les expulsions, le Collectif sans
ticket et le CAGE (collectif anti-OGM).

P.S. Ce texte et les citations sont tirés de plusieurs articles postés
sur Indymedia Liege (http://liege.indymedia.org/).


********************************************
Venez nombreux pour manifester votre soutien aux quatre inculpés,
dire que ce procès est inique, exiger l'abolition du statut de cohabitant
et la fin des exclusions pour chômage de longue durée,

ce mardi 20 janvier 2004, à 14h00,
au Tribunal Correctionnel de Liège,
Place St-Lambert (Palais de Justice).

et informez-vous des suites sur: http://liege.indymedia.org/




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center