A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Infos luttes sociales # 76

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Thu, 19 Feb 2004 23:56:29 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


Le samedi 14, une action d'information des clients a eu lieu devant le
McDo de place de la République. Comme d'habitude nous sommes arrivés
groupés, puis avons distribué des tracts aux clients qui étaient à
l'intérieur et commencé à discuter avec les salariés. Tandis que le
restaurant se vidait, quelques rares clients continuaient d' entrer,
informés de la situation par les tracts, affiches et banderoles déployées
et distribués devant le restaurant. Les flics viennent, vérifient qu'il
n'y a pas de problèmes d'ordre public, qu'il s'agit bien d'un conflit du
travail parfaitement légitime, et décampent aussitôt. La manager
responsable à ce moment du local évite de faire monter la tension en
offrant frites et limonade, les salarié montrent même de la sympathie et
certains arrivent à nous dire " chouette, restez jusqu'à la fin de notre
tour de travail, on va se reposer un peu ". Deuxième passage des flics,
qui vérifient que tout est calme et partent aussitôt. Tout semble se
passer sans incidents. Il y a même plusieurs personnes qui rentrent dans
le local - qui ont l'air de connaître les salariés et que nous laissons
passer sans problème particulier. Seul incident : un salarié (qui, nous
le découvrirons par la suite, est épris d'économie et se passionne pour
la création d'entreprise et l'idéologie libérale) rentre en force en
arrachant une banderole des mains des grévistes, mais l'incident avec le
petit coq se calme rapidement.

Vers 15h, ayant épuisé nos tracts, nous sommes sur le point de quitter
les lieux pour permettre aux uns et aux autres de rejoindre d'autres
rendez-vous militants quand le directeur du restaurant déboule et
commence à gueuler. Il rentre dans le restaurant pour en ressortir
aussitôt, épaulé par un groupe de gorilles bien baraqués qui encadrent
plusieurs salariés chauffés par ses soins. Ils arrachent les affiches
collées au scotch et s'attaquent physiquement aux plus petits d'entre
nous, avec un courage digne de leur belle cause... Les flics arrivent
vite et séparent les plus énervés. N'étant pas une bande de quartier,
nous essayons de discuter avec les moins obtus, mais devons vite
constater que l'esprit McDo a encore frappé : le directeur prend prétexte
d'incidents qui, à l'issue d'une manifestation, se seraient déroulés il y
a un an dans ce même McDo et auraient causé des dégâts importants pour
justifier son intervention. Prétexte plus que stupide, vu qu'aucun
incident s'était produit jusque à son arrivée. Nous découvrons que les
gorilles qui nous font face sont des petits mercenaires, qui jouent les
gros bras à sa demande, sans se poser trop de questions. Il est
désagréable de voir que certains des salariés du restaurant se sont aussi
faits prendre au piège, mais c'est là l'effet classique de la
traditionnelle organisation du travail de chez McDo, qui soude ses
équipes pour les exploiter à fond et leur extorquer le maximum de profit.
Dans ses travaux, Damien Cartron a bien montré qu'on rejoint McDo comme
on rejoint une famille ou une bande de copains (au sein desquelles le
franchisé jouerait le rôle du bon papa ,et les encadrants celui des
grands frères). Une fois le masque du clown enlevé, le vrai visage de la
méthode McDo pointe cependant son nez : l'utilisation de méthodes musclés
contre tous ceux qui ont le tort de défendre leurs conditions de travail
et de salaire, de s'opposer aux licenciements abusifs, et de se battre de
la façon la plus ouverte, pacifique et légitime.

En attendant que le tribunal se prononce sur les pratiques de Hamyd Tryeh
- ce sinistre personnage que McDo avait envoyé à Strasbourg-St.Denis pour
casser le restaurant et le mettre frauduleusement en faillite -, McDo
France voudrait faire croire que l'utilisation des services d'un tel
truand n'est que le fruit du hasard, et que ce ne sont pas les pratiques
habituelles de la maison. Nous retrouvons pourtant là les méthodes
couramment utilisées aux Etats-Unis pour casser les grèves et détruire
toute forme d'organisation des salariés : milices privés, nervis, gros
bras. Cela prouve que tout ce qui ne peut pas être délocalisé appelle
chez nous des pratiques et des méthodes d'un autre âge et d'autres pays.
Il faut donc que tout le monde soit informé de ce qui se passe dans cette
entreprise et sur cette grève, et sache que la défense de nos libertés
passe aussi par la défense de cette grève.

C'est pourquoi nous appelons tous les groupes politiques qui ont à cour
la défense de nos libertés à se prononcer sur ces pratiques, et à assumer
concrètement la défense des salariés de McDo qui résistent désormais
depuis plus de 11 mois.

Mardi 17 nous avons une confirmation de ces pratiques : M. Hamyd Tryeh,
flanqué de 5-6 vigiles et de deux huissier est passé au McDo occupé et
est rentré en force, pour faire, soi-disant, un état des lieux. Les
salariés se sont vite retrouvés dans le local. Leur présence a énervé ce
monsieur au plus haut degré et seulement l' intervention de la police a
réussi à calmer ses ardeurs. Son groupe a fait le tour du local et il
s'est retrouvé rapidement à la porte. De toute évidence il essaye de ne
pas se faire oublier.

Vendredi 13 une diffusion de tracts avait eu lieu à Tourin, devant le
McDo de Piazza Castello, en plein centre. Inutile de dire que la
hiérarchie du resto n'a pas apprécié. Ces derniers temps la solidarité
internationale semble s'intensifier.

Coté presse, il faut enregistrer la publication de plusieurs articles,
dont :

" Big grève ", dans Zurban du 11 février 2004 ;

" Les précaires se rebiffent ", dans NVO-Nouvelle Vie Ouvrière du 13
février 2004 ;

" McDo : okkupato da 11 mesi ", dans Diario (mensuel italien), du 13
février 2004 ;

mais aussi " Les insoumis de l'entreprise ", dans L'Express du 16
février, qui fait un topo des grèves des " précaires " dans sa section "
Réussir ".


Mardi 24 février à 18h30, aura lieu la troisième réunion contre la
précarité et pour la convergence des luttes, à la Bourse du travail, de
la rue Charlot (sans doute)

Un concert de soutien sera organisé à Alternation le samedi 13 mars, un
an après le début de la grève. Jusque là nous avons la participation de
Saï Saï et La Mingua, mais d'autres groupes ont été contactés.

Ce samedi nous faisons relâche et aucune action est prévue à Paris

Sans doute à l'étranger les actions de solidarité vont continuer.

Prochaine réunion du comité de soutien : mercredi 25 février à 18H30.

------
Infos luttes sociales Bulletin n° 76 - 19/2/04

Comité de soutien aux salariés et précaires en lutte de McDo, Frog,
Arcade, FNAC, Disney, Virgin, Pizza Hut, etc.

Pour tout contact : CICP, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris (en précisant
bien le nom du comité) - Chèques à l'ordre de ADC avec mention "soutien
aux grévistes de McDo" ou "soutien aux grévistes de Frog", à adresser à
ADC c/o Maison des associations 35-37 av. de la Résistance, 93100
Montreuil.

McDo - Contact e-mail : hamburgreve@no-log.org

Informations et documentations sur les deux grèves et les initiatives en
cours : www.ac.eu.org/actu-docs/precarite/enlutte.htm

[ message en provenance de <opodeldoc(a)free.fr> ]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center