A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Presse Bourgeoise - Le pylône d'Hydro en Estrie saboté à l'explosif selon le Ministre de la sécurité publique

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Thu, 9 Dec 2004 21:12:17 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Le pylône d'Hydro saboté à l'explosif, soutient Chagnon
Caroline Touzin - La Presse

Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Jacques Chagnon, a révélé
hier que des explosifs avaient bel et bien été utilisés pour endommager
un pylône d'Hydro-Québec, mercredi dernier près de Coaticook dans les
Cantons-de-l'Est.

« Le pylône a été soulevé de quelques pieds, a été déplacé de quelques
pieds, alors c'est clair qu'il y a eu un explosif (...) On s'attend à ce
que ce soit un explosif », a-t-il déclaré à la télévision de Radio-Canada
alors qu'il terminait sa visite de trois jours à New York où il
participait à une série de rencontres sur la sécurité intérieure et la
lutte contre le terrorisme.

Le ministre Chagnon a dit avoir eu à rassurer les Américains puisque le
pylône endommagé se trouvait sur une ligne transmettant de l'électricité
de la baie James vers Boston. L'alimentation électrique n'avait pourtant
pas été interrompue.

Le ministre des Ressources naturelles, Sam Hamad, a ajouté des
précisions, cette fois-ci dans un point de presse à Québec. « La sécurité
autour des lignes a été renforcée. Hydro-Québec a pris des mesures
sécuritaires », a-t-il dit.

Hier, la Sûreté du Québec (SQ), chargée de l'enquête, s'est montrée plus
prudente que son ministre. « Tout tend vers des explosifs, mais on n'a
pas encore les résultats de l'analyse des substances saisies », a
expliqué à La Presse le porte-parole de la SQ, Louis-Philippe Ruel.

Quant à Hydro-Québec qui mène sa propre enquête, sa porte-parole, Marie
Archambault s'est limitée à dire à La Tribune: « Nos inspections sont
régulières. »

La SQ n'était toujours pas en mesure hier de confirmer si le groupe
Initiative de résistance Internationaliste (IRI), auteur du communiqué
envoyé à une trentaine de médias québécois et internationaux revendiquant
« l'action de sabotage », avait bel et bien commis cette action. Elle en
est encore à valider le communiqué.

« À la suite des perquisitions (faites dimanche soir dans trois salles de
rédaction montréalaises), nous avons des pistes d'enquête, mais nous
n'avons pas encore localisé l'auteur du communiqué », a affirmé le
policier de la SQ.

L'IRI semble inconnu du milieu altermondialiste québécois, même si
plusieurs médias lui ont apposé l'étiquette de groupe «
antimondialisation ». Sous le couvert de l'anonymat, plusieurs personnes
de la Convergence des luttes anticapitalistes, du Centre des médias
alternatifs et du milieu militant de l'Estrie ont nié avoir entendu
parler de quelqu'un ayant le projet de commettre une telle action. Ils
n'avaient pas davantage entendu parler du groupe IRI auparavant.

===

Les Américains vont être attentifs à l'enquête sur le sabotage du pylône
Presse Canadienne --| Le 7 décembre 2004 - 20:43

Sensibles aux questions de sécurité, les autorités américaines vont
suivre attentivement les progrès de l'enquête policière visant à
retrouver les personnes qui ont dynamité la base d'un pylône
d'Hydro-Québec, a indiqué mardi un spécialiste des questions relatives au
terrorisme.

L'opération de sabotage menée contre le réseau qui achemine de
l'électricité à Boston a causé de légers dommages sans toutefois
interrompre le service. Hydro-Québec devra toutefois remplacer le pylône.


L'attentat a été découvert la semaine dernière, immédiatement après la
visite au Canada du président des Etats-Unis, George W. Bush.

Michel Juneau-Katsuya, agent à la retraite du Service canadien du
renseignement de sécurité (SCRS) et de la Gendarmerie royale du Canada
(GRC), affirme que cet incident déterminera dans quelle mesure le Canada
est capable de réagir à ce type de menace.

"Les Américains vont suivre ça avec attention, avec une attention qui
n'est pas voulue, a-t-il dit. Ils vont nous observer. Nous avons été
catégorisés par des éléments de l'extrême-droite, là-bas, et peu importe
ce qui arrivera ils sont prêts à nous accuser de laxisme."

Depuis qu'un chasseur a découvert le pylône endommagé, la semaine
dernière, dans les Cantons-de-l'Est, les détails de l'incident émergent
peu à peu.

Bien que le ministre de la Sécurité publique, Jacques Chagnon, ait
confirmé que des explosifs avaient été utilisés, la Sûreté du Québec
analyse toujours la substance retrouvée pour en déterminer la nature
exacte.

Le SCRS, la GRC et les autorités américaines ont été avisés mais la SQ
mène l'enquête, a indiqué le porte-parole du corps policier provincial,
l'agent Louis-Philippe Ruel.

Durant la fin de semaine, les policiers ont perquisitionné les salles de
rédaction de trois médias où, en consultant les ordinateurs, ils ont
tenté de trouver l'origine d'un communiqué émis par le groupe ayant
revendiqué l'opération de sabotage.



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center