A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) IVe assemblee du syndicalisme alternatif de base - Milan novembre 2004 (it,pt,en)

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Tue, 7 Dec 2004 18:24:34 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

La IVème Assemblée du Syndicalisme Alternatif de Base qui s'est
tenue à Milan les 26-27-28 novembre et à laquelle ont participé CIB
UNICOBAS (ITA),CGT (ESP), CNT (FRA),CUB (ITA), EMANCIPATION (FRA), G10
SOLIDAIRE (FRA), ORSA (ITA), PAME (GRE), SISA (CH), USI (ITA), en présence
de LAC (ESP), SAC (SUE) et de SINDCOBAS (ITA) comme observateur, après un
débat long et suivi a retenu les points suivants :

1) La globalisation libérale a brisé les frontières nationales
des ressources productives et financières, uniformisant et étendant les
logiques d'exploitation et accélérant le démantèlement du système de
protection sociale. Elle représente une phase ultérieure d'expansion du
capitalisme caractérisée par l'accroissement de l'exploitation des
travailleurs-ses, par le pillage des ressources énergétiques et
environnementales, par le creusement de l'écart entre pays riches et
pauvres, par la concentration des richesses aux mains d'un petit nombre.
En d'autres termes, le processus de globalisation en cours représente une
véritable déclaration de guerre des riches contre les travailleurs-ses,
les retraité-e-s et les pauvres pour s'assurer le pouvoir et la
richesse.La précarité constitue l'aspect "civil" de la guerre permanente
déchaînée par le libéralisme contre les peuples et contre leurs droits.
La guerre proprement dite est notre adversaire principal, mais
immédiatement après arrive l'autre pilier du libéralisme : la
précarisation du travail.

2) La lutte contre la précarité du travail et sociale - qui est
liée à la lutte pour les droits sociaux, au travail et à un revenu - est
un terrain sur lequel la CES ne prend aucune initiative parce qu'ils sont
liés aux politiques de concertation avec le gouvernement et le patronat ;
elle représente au contraire un terrain concret sur lequel les
syndicats de base peuvent jouer un rôle concret, au-delà de leur force
actuelle.Il apparaît nécessaire que le syndicalisme européen de base
retienne la journée du 1er mai, journée historique de lutte et de fête
des travailleurs du monde entier, comme journée commune de mobilisation
avec les travailleurs et les personnes précaires, en s'employant à
promouvoir des initiatives comme par exemple le MayDay en Italie.

3) Une attaque sans précédent contre les droits de tous/tes est
en cours sur notre continent, mais aussi à l'échelle mondiale. Cette
attaque contre les droits est reliée au traité Constitutionnel Européen,
qui a été signé à Rome le 29 octobre et qui devra être ratifié dans les
25 pays européens, par referendum ou par approbation du Parlement. Déjà à
Barcelone, nous avions approuvé un document qui repoussait l'Europe des
patrons et des banques et qui demandait une autre Europe, de paix,
démocratique et sociale. Le traité qui a été signé ne contient en aucune
façon les Droits présents dans la Charte des Droits sociaux dont les
contenus sont en cours d'élaboration dans le mouvement social européen,
pas davantage ceux des travailleurs-ses, dont les droits relatifs à la
liberté syndicale (le droit de grève et la démocratie syndicale sont
aujourd'hui à un niveau très bas).Décision a été prise d'activer pendant
la dernière semaine de janvier une campagne d'information et d'assemblées
dans tous les pays d'Europe sur le traité constitutionnel européen auquel
l'Assemblée se déclare radicalement opposée.
Elle invite toutes les organisations à participer à toutes les
manifestations nationales et internationales contre le
TraitéConstitutionnel Européen et pour les droits sociaux. Certaines
organisations soulignent l'importance de la participation aux
manifestations du 19 mars à Bruxelles et du G8 en Ecosse et invitent à
adhérer à l'Appel des syndicalistes pour une autre Europe.

4) Il est décidé de renforcer le travail au niveau sectoriel de
façon à produire des analyses et des mobilisations communes, comme c'est
déjà le cas dans le secteur du transport ferroviaire, et comme ce qui est
en train d'advenir dans l'Education, les Postes et sur les
thèmesconcernant les femmes.

5) L'Assemblée décide de se convoquer à nouveau pour la Vème
Assemblée qui se tiendra fin 2005, et qu'on souhaite, comme toujours,
élargie à de nouvelles organisations à venir intéressées par notre
processus.

6) Est mis en place un groupe de travail composé de représentant-e-s de
toutes les organisations pour poursuivre la discussion qui s'est
tenue à Milan et pour préparer l'assemblée de l'année prochaine. Ce
groupe de travail se réunira au moins une fois par an.

Milan, le 28 novembre 2004.




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center