A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Debat - Quand la propagande nous irradie... - Paris 7/12/04

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 3 Dec 2004 18:52:29 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

EDF a le monopole de la distribution de l'électricité. Alors pourquoi
dépenser tant d'argent en publicité ? Pour nous expliquer que nous ne
pouvons pas nous passer du nucléaire.

EDF, Framatome, etc. veulent rappeler que le nucléaire est partout et que
nous en serions donc tous complices : votre gosse joue bien au train
nucléaire dans sa chambre, non ? Pas question de parler de la
dilapidation d'énergie par le nucléaire, même civil (qui consomme en
grande partie ce qu'il produit pour tourner), de militaires aux aguets ou
de matières premières pour missiles. Aucune mention non plus des déchets,
ni des conditions de travail dans les mines d'uranium… Ça ferait sale. Le
nucléaire nous est présenté comme un système qui, infailliblement, comme
par magie, nous apporte "sa lumière". Ce serait même écologique puisque,
dit-on, il "réduirait l'effet de serre" (1).
En France, il est même impossible de connaître le nombre de cancers dus
au nucléaire. Les institutions nationales et internationales restent
silencieuses et, lorsque des populations s'inquiètent, on considère
qu'elles affabulent. Elles se laisseraient aller à des craintes
"irrationnelles". Aux alentours de Tchernobyl, on occulte les problèmes
liés au nucléaire, des scientifiques allant même jusqu'à inventer des
maladies comme la "radiophobie" (2). Comme si le nucléaire ne générait pas
de radioactivité et ne rendait pas radioactives à leur tour des choses qui
ne l'étaient pas.
EDF veut aussi enfoncer dans les crânes qu'il est impossible de revenir
en arrière et n'a de cesse de marteler (tout mensonge répété suffisamment
prenant valeur de vérité) que "70 % de l'énergie est nucléaire" (3). Mais,
déjà, l'importance des déchets et des étendues polluées, qui resteront là
pendant des générations, rend improbable la transformation rapide de la
société.
Et puis le nucléaire, c'est le "progrès", nous n'allons tout de même pas
"revenir à la bougie" ! Comme si le progrès technique était forcément
synonyme de progrès social. Comme si les choix techniques et
scientifiques n'était pas aussi politiques. Comme si les choix réels se
situaient à ce niveaulà. En cas d'accident majeur, nous aurons à la fois
le nucléaire et la bougie !

A l'heure où l'étau sécuritaire se resserre, quelle meilleure aubaine que
le nucléaire qui, du fait de sa dangerosité intrinsèque, ne peut être
géré que de matière hypersécurisée de façon militaire par l'Etat. Sous
prétexte de terrorisme, informer la population des dangers qu'on lui fait
courir peut être passible de poursuites pour "levée du secret défense" (4).
Se déploie alors un discours schizophrène, à la fois rassurant, "la
situation est sous contrôle", et terrorisant. Du sentiment de peur ne
peut résulter que de la soumission.

S'il n'est jamais trop tard pour s'y opposer, force est de constater que
ce genre de technologie hypothèque et oriente l'évolution de la société,
la responsabilité de la population dans cette affaire n'étant qu'une
tromperie parmi d'autres. Mis devant le fait accompli, on nous demande
ensuite notre avis. Si certaines entreprises dépensent de telles forces
dans cette propagande, ce n'est pas que notre avis puisse les intéresser,
mais seulement pour vérifier l'efficacité de leur opération de
manipulation. Celle qui conduit les individus à adhérer aux aberrations
qui leur ont été imposées.

1) Une centrale nucléaire contribue de façon sérieuse à l'effet de serre
par ses rejets de vapeur d'eau. Il est aberrant de proposer le nucléaire
comme solution au problème.

2) Terme inventé par les autorités soviétiques après la catastrophe de
Tchernobyl et repris par le programme Core (Coopération pour la
réhabilitation des conditions de vie dans les territoires de Biélorussie
contaminés) financé par l'Union européenne.

3) 70 % de l'électricité (et non de l'énergie) est d'origine nucléaire.
La première source d'énergie reste le pétrole.

4) L'arrêté du 24 juillet 2003 classe "secret défense" les informations
relatives aux matières nucléaires combustibles, déchets…). Les sanctions
peuvent aller jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende (cf. Art.
413-10 du code pénal).


Réunion publique
le Mardi 7 décembre 2004 à 20h00

au CICP,
21Ter rue Voltaire (Métro rue des Boulets)
75011 Paris

Collectif contre la société nucléaire
21ter, rue Voltaire
75011 Paris
ccsn(a)no-log.org

[ titre a-infos-fr. expéditeur/expéditrice <ccsn(a)no-log.org> ]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center