A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Violence policières contre des antimilitaristes - Russie

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Fri, 13 Aug 2004 21:19:45 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Le 10 Aout à 11:40, 14 participants dans une manif contre le
démantellement des missiles balistiques à Perm ont été enmenés
au poste de police du district Lenin à Perm, dont 3 mineurs
arretés, qui ont été envoyés au Centre d'Adaptation Sociale.
Consultez les photos de l'action sus-citée à:
http://russia.indymedia.org/front.php?article_id=10322

La Police et OMON (les forces spéciales du ministère de
l'intérieur)ont aggressé brutalement des gens déjà au moment de
l'arrestation et les coups continuèrent au poste de police. 8
des détenus ont été aggréssés dans la zone de l'estomach et
reins, les bras tordus et avec des chocs electriques.
Le vice-chef du département de sécurité de la police de Perm,
Konstantin Strogiy, supervisionnait les séances de torture.

Le 11 Aout, un jugement a été organisé, contre les participants
de l'action de protestation, au tribunal du district de Perm. 7
des participants à la manifestation ont été condamnés à 3 jours
de prison, deux eurent 5 jours de prison e une personne, une
semaine. Une détenue a été relaxée, deux autres reçurent une
amende de 1000 rubles - eles ont fortement protesté contre le
sexisme du tribunal.
Le tribunal était fermé; les journalistes et représentants du
public ne furent pas admis au jugement. Quelques personnes ont
exigé au juge qu'il organise une enquête au sujet des blessures
provoquées par les tortures, mais cette demande a été ignorée.
Comme protestation envers cette attitude de la part du juge
d'ignorer la demande, Roman Yushkov récita à voix haute des vers
de Brodskiy, ce qui lui valut être retiré de la salle
d'audiences. Il sera plus tard jugé pour manque de respect
envers le tribunal.
À présent, les anarchistes et ecologistes radicaux incarcérés
sont en train de purger leur peine à la prison des délits
administratifs. 5 détenus ont annoncé une grève de la faim et de
la soif en protestation contre l'injustice et la brutalité de la
police, ce sont:
Roman Yushkov (de Perm, sentencié 7 jours)
Aleksandr "Mertviy" Potapov (de Perm, sentencié 3 jours)
Andrei Malkov (de Kirov, sentencié 3 jours)
Aleksandr Lashmankin (de Samara, sentencié 3 jours. Au tribunal
il était en condition très mauvaise, il se tenait à peine
debout).
Dmitri "Asper" Ostrovski (de Perm, sentencié 3 jours)

Les deux jeunes femmes qui ont été condamnées à verser une
amende déclarèrent qu'elles payeraient les amendes en espèces de
peppermint.

Il est important de protester contre les condamnations et contre
les tortures à l'administration de Perm oblast, puisque de toute
évidence, soit la police, soit OMON étaient en train d'accomplir
des consignes venues du haut.
Le numéro de fax de l'administration de Perm oblast est le
suivant:
+7-3422-36-09-52

Vous pouvez ecrire une lettre, ci-dessous ce trouve un exemple.

Cher mr. Chirkunov

Nous sommes très préocupés au sujet du traitement subi par des
manifestants arrétés et gardés à vue le 10 Aout dernier.
Nous sommes au courant que 8 de ces détenus ont été torturés par
coups et electro-chocs et les soins médicaux leur ont été niés.
Le sous-chef du département de sécurité de la police de Perm,
Konstantin Strogiy, supervisionait la torture - donc ceci ne
peut pas être vu comme un incident de quelques agents policiers
isolés, qui ont outrepassé leurs pouvoirs, mais comme une
stratégie que les authorités de Perm avaient choisi en face de
la préocupation légitime des habitants concernant leur santé,
l'environnement et l'avenir.

Nous ne tolérons pas ce type de réaction aux manifestations du
mouvement populaire. Nous exigeons la libération des activistes
arrétés et l'annulation du project de démantellement des
missiles balistiques à Perm, puisqu'il est clair que les
habitants de Perm et du faubourg de Zakamsk sont interdits de
faire valoir publiquement, avec négation de leurs droits, leur
préocupation légitime.

......

Le contexte

D'après les traités ionternationaux de désarmement, la Russie
doit construire un certain nombre de sites pour démanteler de
vieux missiles et leur combustible, ce qui est fait avec de la
technologie et argent US, dans la pratique.
Bien sûr, nous n'avons rien contre le désarmement, mais ceci
doit être fait avec des préocupations vis-à-vis de la santé et
bien-être des habitants des lieux, ce qui semble ne mériter
aucune valeur de la part du complexe militaro-industriel.
Il y a 3 années, à Votkinsk, ils ont échoué une tentative de
construire une usine de démantelement à 8 kilomètres d'une ville
de 100 000 habitants; cette fois-ci, d'après les plans, une
usine semblable et extrèmement dangereuse est prévue au centre
d'un faubourg de 100 000 habitants d'une ville avec plus d'un
million d'habitants!
Au niveau officiel, personne n'admet que le project de Perm
ira remplacer celui de Votkinsk, qui est, à présent, suspendu.
Dans la pratique, les missiles qu'il est prévu démanteler à Perm
sont les mêmes qu'il était prévu de démanteler à Votkinsk. En
fait, ceci est le 'troisième round du combat', puisque l'usine
de Votkinsk était prévue initilallent à Perm, mais à la fin des
annés 90 ces plans ont été suspendus à cause des manifestations
locales!
L'usine de Perm, FGUP Mashinostroitel, a reçu un brevet de
compagnie responsable en Russie du démantèlement de missiles à
combustible solide, surtout les missiles SS-22 "Scalpel", qui
ont une portée de vol de 10 000 kilomètres et dont chaque peut
transporter jusqu'à 20 têtes nucléaires de 550 kilotones(46 fois
la bombe de Hiroshima). Les missiles à démanteler ne possèdent
plus leurs charges nucléaires, cependant le corps du missile
demeure légèrement radioactif, mais le probleme principal est le
combustible extrèmement dangereux dont ils sont chargés. Ils ont
des plans de construire le site à l'intérieur de l'usine de S.M.
Kirov, qui - à présent - construit et teste les missiles
stratégiques.
La Mashinostroitel à décidé de passer outre à toute question
d'order écologique, considérant que les authorisations
nécéssaires et les études d'impact environemental étaient une
perte de temps.
Le financement US - fourni dans le quadre de la législation
Lugar-Nunn, passée il y a 13 années - est crucial pour
l'accomplissement du project.
En réalité, les authorités locales ont déjá gaspillé une part de
lion de l'argent donné il y a 7 ans, ce qui fait que le volet
social est réduit pour que le project demeure viable et les
authorités US ne viennent pas s'inquieter dans quelles poches
l'argent a pu disparaître. L'argent est envoyé par intermédiaire
de la transationale Washington Group International
(http://www.wgint.com/). C'est une grande corporation qui opère
dans plus de 30 pays et a 26000 employés.
Le membre du Congrès US Richard Lugar est venu faire lui-même
une visite sur les lieux à Perm, l'Automne dernier.

Le démantellent des missiles avec des combustibles solides a
lieu à des températures de 3500 degrés Celsius. D'après des
spécialistes russes et américains, des dioxines toxiques se
formeront dans les tubes de refroidissement du gas, pendant le
processus. Même à petites doses, les dioxines sont très
toxiques; elles s'accummulent facilement au long de la chaîne
alimentaire, sont cause de malformations des embryons et
provoquent le cancer. Elles sont stables chimiquement et
conservent leur léthalité pendant de nombreuses décénnies.
Il n'existe simplement pas de technologie sûre pour manipulation
de missiles à combustibles solides.

L'objectif du campement de protestation est la révocation
complète de ce programme criminel de manipulation des missiles
et de leur combustible à Perm. Ce campement ira poursuivre
jusqu'à obtenir satisfaction, au moins jusqu'au début de
Septembre.

Le campement de protestation est organisé par la Résistance
Anarcho-Écologique de Perm, l' Union pour la Sécurité Chimique,
l'Action Autonomne, le Mouvement d'Yekaterinburg Contre la
Violence et les Rainbow Keepers (Gardiens de l'Arc-en-ciel)

Pour des information supplémentaires:
lager_perm@mail.ru,
russia.indymedia.org

[ french translation of the post. In struggle,
Manuel Baptista



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center