A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Rassemblement antirepression et proces - Geneve 26-28/06/04

From worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Thu, 22 Apr 2004 18:57:06 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

** L'action du pont d'Aubonne
Le groupe de soutien d'Aubonne a été créé pour soutenir les activistes
qui ont mis en place un blocage d'une autoroute contre le sommet du G8 à
Evian, l'été 2003. Deux grimpeurs s'étaient suspendus aux extrémités
d'une corde bloquant la route aux délégations officielles sur le chemin
du sommet du G8. La corde fut coupée par un policier suisse. Martin Shaw
(militant anglais) a fait une chute de 20 mètres, lui causant de
multiples fractures du dos, du bassin et du pied gauche. Il est toujours
suivi par un physiothérapeute. Gesine Wenzel (militante allemande),
l'autre grimpeuse a été sauvée grâce à la réaction rapide du groupe quiorganisait le blocage de la circulation. A l'heure actuelle, elle, ainsi
que d'autres membres du groupe de l'action, souffrent de troubles post
traumatiques.

A travers nos efforts pour essayer de rendre cette affaire publique, et
pour exiger une enquête indépendante sur l'intervention de la police,
nous avons dû nous rendre à l'évidence : Que ce soit en tant qu'individus
ou collectifs, nos capacités d'aide et de soutien aux groupes ou aux
personnes face à une telle situation sont vraiment limitées. Il nous
semble que ce problème est récurrent au sein des collectifs et pour les
individus luttant contre la répression. Cette situation a été une grande
source d'angoisse et d'inquiétudes pour tous ceux d'entre nous qui font
face aux risques d'emprisonnement et d'hospitalisation.
Nos expériences personnelles lors de cet incident et les contacts que
nous avons eu avec d'autres victimes de la répression, nous ont rendu
conscients du fait que traiter le traumatisme après de telles situations
est aussi important que de traiter de questions légales et de
circonstances politiques. Ne pas prendre suffisamment en compte le travail
de soutien psychologique nous a fait découvrir à quel point les personnes
concernées pouvaient développer des séquelles émotionnelles graves à long
terme.
** Rassemblement anti-répression
Le 28 juin aura lieu un procès contre quatre personnes de ce groupe
d'affinité, parmi lesquels les deux grimpeurs. Ces personnes sont
ironiquement inculpées d'entrave à la circulation publique et mise en
danger de la vie des automobilistes. Nous voulons profiter de cette
opportunité pour nous rassembler le week-end des 26 et 27 juin 2004 et
aborder la question de la mise en place d'un réseau anti-répressif plus
solide à travers l'Europe. Nous envisageons en particulier de faire le
point sur les traumatismes dus aux expériences de répression et sur les
moyens de venir en aide aux victimes.

Nous espérons voir participer à cet événement une grande variété de
personnes venus de toute l'Europe. Cette invitation sera envoyée à des
collectifs et des organisations européens directement investis dans la
lutte anti-répression, que ce soit par le biais de réseaux de solidarité,
de défense des droits humains, soutien aux prisonniers ou réfugiés, etc.
Nous voulons ce rassemblement ouvert et diversifié.

Nous aimerions nous concentrer autour des questions suivantes :
· Promouvoir une information détaillée sur les différents cas récents
de répression : les 7 prisonniers de Salonique, les victimes de l'Ecole
Diaz à Gênes, ceux toujours emprisonnés depuis Götheborg... Afin de
comparer et contraster les expériences, les premières réactions et les
tactiques mise en place. Nous espérons ainsi mettre en valeur les
réussites et les échecs afin de préciser les infrastructures et habilités
qui nous font défaut.
· Voir comment nous pouvons nous coordonner et assurer une
pression(internationale) plus efficace en réponse à ces cas et à
l'impunité laissée à la police. Nous espérons ainsi faire de la lutte
contre la répression, une partie non négligeable de l'organisation
d'évènements ou rassemblements.
· Nous concentrerons essentiellement les discussions sur la question
du traumatisme mental durable auquel les personnes doivent faire face. Il
s'agit de quelque chose que nous sous-estimons souvent, mais les effets
de la répression agissent sur un long terme et mènent souvent à d'autres
problèmes et difficultés. Nous pensons accorder la majeure partie du
week-end à des discussions sur le traumatismes. Nous désirons inviter des
spécialistes et conseillers dans le but d'explorer les possibilités de la
mise en place d'un groupe de soutien de santé mentale.


Si vous êtes intéressés et motivés pour proposer une discussion, une
conférence, un atelier, une vidéo sur ces problématiques de la répression
politique et policière, les initiatives seront les bienvenues. Contactez
nous afin que nous puissions les inclure dans le programme. De même, si
vous connaissez des personnes intéressés que nous pourrions contacter,
n'hésitez pas à disséminer l'information et faire le lien. Seront
présentés les « célèbres cas » (Gênes, Salonique...), ce qui ne signifie
pas que les autres cas ne seront pas pris en compte. Si vous avez donc
envie de venir parler d'autres cas qui vous semblent représentatifs,
n'hésitez pas.

** Le procès
Le lundi suivant (28 juin) le rassemblement, nous invitons chacun d'entre
vous à une action symbolique non-violente devant le palais de justice de
Nyon, (dans les environs de Genève) lors du procès. L'audience débutera à
9 heures et s'achèvera probablement vers 14 heures. Nous envisageons cet
événement comme une des rares opportunités qui nous est laissée, de
rendre publique ces questions ainsi que le scandale de l'impunité laissée
à la police dans ce cas comme dans de nombreux autres.

** Détails supplémentaires
Le rassemblement aura lieu les samedi 26 et dimanche 27 juin dans un
centre social de Genève : l'Usine. Les informations sur les moyens de s'y
rendre seront bientôt disponibles sur le site web www.aubonnebridge.net
<http://www.aubonnebridge.net>. Le procès aura lieu le lundi 28 juin à 9
heures à Nyon, près de Genève.
Ce rassemblement se veut plutôt un séminaire qu'un festival.
Logement et nourriture seront fournis, mais n'oubliez pas votre sac de
couchage ainsi qu'un tapis de sol. Nous voulons que cet événement soit
basé sur l'auto-gestion et nous attendons de chacun une participation
active à la cuisine, ménage et tâches éventuelles. Le matériel pour
projeter des vidéo sera fourni sur place. Nous aurons à réclamer une
petite participation financière quotidienne de la part de chacun et nous ne
seront malheureusement pas en mesure de contribuer aux frais de
déplacements. S'il vous plaît : confirmez votre venue au préalable par
voie électronique (voir les contacts ci-dessous), ainsi nous pourrons
calculer le nombre de participants et écrire ainsi un programme plus
précis quant à vos attentes de ces rencontres. Nos capacités de logement
étant limitées (autour d'une centaine de personnes), nous nous verrions
dans l'obligation de refuser un nombre supérieur de participants.

Le programme proposer pour les deux jours est toujours à l'état d'ébauche
:

Samedi :
9h : Introduction et tour des attentes des participants aux meeting 10h :
Présentations des cas de répression et échanges
13h30 : déjeuner
14h30 : Présentation des anciennes et nouvelles mesures législatives
européennes concernant les militants
16h : Réunion d'un réseau européen anti-répression
18h : Discussion et préparation de l'action pour le lundi suivant
(peindre des pancartes, communiqué de presse, etc.)
20h : Succulent dîner
21h :DJ's

Dimanche
10h : Atelier à propos des traumatismes
13h30 : déjeuner
14h 30 : Suivi sur la discussion à propos d'un réseau, évaluation
16h 30-18h : Coordination finale et division des tâches pour l'action du
lendemain
Ensuite, temps libre en fonction des envies
20h : Dîner

Lundi
7h : Réveil et p'tit déj
8h : Départ pour le procès (15 à 30 minutes en train)


Contacts :
aubonne@no-log.org
escanda-info@gmx.net

www.aubonnebridge.net




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

INFO: http://ainfos.ca/org http://ainfos.ca/org/faq-fr.html
AIDE: a-infos-org@ainfos.ca
ABONNEMENT: envoyer un email à lists@ainfos.ca avec la commande suivante
dans le corps du message "subscribe (ou unsubscribe) nomdelaliste votre@email".

Les options pour toutes les listes se trouvent à http://www.ainfos.ca/options.html


A-Infos Information Center