A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Solidarité Prolétaire à Cuba ? (ca,en)

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Sun, 28 Sep 2003 22:33:36 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


[ mail en provenance de par red-libertaria.net ]

Solidarité prolétaire ? Une délégation de nombreux syndicalistes français
a fait son arrivée à la Havane au son de la Marseillaise (ca,en)


Une délégation de nombreux syndicalistes français a fait son arrivée à la
Havane au son de la Marseillaise. Étant donné que le papier supporte tout
ce qu'on y inscrit, ils sont venus "pour étroitiser les liens d'amitié et
les échanges avec les travailleurs cubains du secteur de l'alimentation",
établis depuis une décennie. Mais ils ne sont pas rendus dans les
entreprises désuettes, à demi paralisées ou inefficaces du secteur, ils
ne se sont pas occupés de s'informer sur la dure réalité que subissent
leurs homologues de l'Ile et encore moins, ils n'ont pas constaté la
violation systématique des droits sociaux et du travail de leurs hôtes.
Soit ils n'ont pas eut le temps, ou ce n'était pas "au programme" pour la
visite virtuelle dans le paradis de l'ouvriérisme "révolutionaire".

Ils ont été reçus par Pedro Ros Leal, sécrétaire général de la Centrale
des Travailleurs de Cuba, dans le siège de l'institution ( une des
ramifications du Parti communiste cubain. ndlr ]. Là-bas on entend
seulement parler de productivité, de victoires, d'émulations, de
prouesses au travail, de moyens efficaces pour la qualité de vie de
l'ouvrier, des faits inexistants de l'autre côté de la porte de l'endroit
où l'on s'occupe de la tombe des droits syndicaux des ouvriers cubains.
Pour les membres de la Fédération nationale agroalimentaire (FNAF) de la
Confédération générale des
travailleurs (CGT) de France il n'y eut pas, ou on ne leur a pas offert
l'opportunité, de constater in situ la réalité occultée derrière les
cocktails, les "Cuba libre" et d'autres spécialitées liquides et solides
que les "réprésentants" du prolétariat cubain ont offert à leurs invités.

Avec un salaire mensuel de 265 pesos - dix dollars au cours officiel -
les travailleurs/euses du secteur de l'alimentation de Cuba peuvent à
peine acheter un litre d'huile, un kilo de viande et quelques cubes de
bouillon pour survivre pendant un mois entier. En plus, ils ont besoin -
et n'ont pas le droit de réclamer - des conditions minimales de travail,
des chaussures et des habits, des outils et équipements adéquats pour le
travail, ou du respect des accords collectifs entre les syndicats et les
employeurs -le gouvernement- étant donné qu'environ 58 milles
travailleurs, soumis aux différents systèmes d'une soit-disant
stimulation pour les résultats de la production, des services et la
réduction des dépenses en matériaux, ont seulement reçu 57% du total pour
l'année de 2000, et moins que cela en 2001 et 2002. Ne parlons pas du
manque de liberté pour s'organiser en syndicats autogérés et indépendants
de l'État. Cette réalité, où sont fréquentes les situations honteuses en
ce qui concerne des obligations extra-travail sous conditionnement
idéologique et politique, certainement la FNAF n'en a pas été informée
par les porte-parole de la CTC.Tandis que Christian Alliawne, sécrétaire
général de la FNAF et chef de la délégation en visite, disait que
"certainement à partir de maintennant ce rapprochement se fera encore
plus étroit", les syndicalistes indépendants Miguel Galván Gutiérrez,
Carmelo Díaz Fernández, Pedro Pablo Alvarez Ramos, Nelson Molinet Espino,
Héctor Raúl Valle Hernández, Lázaro Felipe Fuentes et Iván Hernández
Carrillo, subissent des peines entre 12 et 26 ans dans différents cachots
de l'Ile, pour avoir défendu les droits d'une classe ouvrière que la
délégation française considère vivre en liberté, en conséquence de son
aveuglement ou des fabulations des exploiteurs.

Si à Cuba la liberté
n'existe pas; si l'égalité est une chimère et si la fraternité est une
bourde, la question obligatoire est: pourquoi ne vont-ils pas avec leur
Marseillaise quelque part ailleurs et ne cessent de faire le jeu de ceux
qui - au lieu de représenter les travailleurs et leurs intérêts, les
répriment, les exploitent et occultent cela avec des licenciements, des
prisons, ou - dans le meilleur des cas- avec des informations manipulées?
Si la rencontre syndicale Cuba-France était en réalité pour le bien des
travailleurs/euses, les syndicalistes français auraient exigé à leurs
homologues cubains, au minimum, la mise en pratique de toutes les
conventions de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), ce qui
serait un vrai acte de solidarité. Le prolétariat cubain d'aujourd'hui
est sous une oppression double. Par le Capital international qui de
nouveau implante ses griffes dans l'Isle, de nouveau un paradis pour les
exploiteurs et par la dictature
castrofasciste, qui refuse le droit à l'auto-organisation et avec
celui-ci, le droit de grève et à exiger de meilleures conditions de
vie.C'est pour cette raison qu'il revient sur le devant de la scène de
l'Histoire en s'opposant décidément au Capital et à l'État.

La lutte
actuelle du prolétariat cubain contre le totalitarisme castriste, est
remarquable par une tendance croissante à l'auto-organisation et à
l'affirmation d'une pratique prolétaire contre l'exploitation
capitaliste, contre l'État, pour les conditions de vie et en rupture avec
les impositions du parti et des syndicats officiels.

Pour l'auto-organisation du prolétariat cubain!

Pour la solidarité internacionale!

Solidarité avec le Peuple de Cuba. Pas avec Castro!

Pour la destruction révolutionaire de la société marchande!
Pour le Communisme Libertaire!

Mouvement Libertaire Cubain (en Exil)

Septembre 2003
[trad. pour a-infos-fr de M.B.]




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center