A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) En avant pour la grève générale rampante !

From Infoladen Biel <infoladen.biel@freesurf.ch>
Date Wed, 15 Oct 2003 10:45:16 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


[ texte tiré de Rebellion #25, journal de l'OSL www.rebellion.ch/ ]

En avant pour la grève générale rampante !

Les attaques des bourgeoisEs et du capital contre la couverture sociale
et les travailleurs/euses se multiplient. Et c'est loin d'être fini. La
conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce OMC à
Cancun (Mexique), devrait permettre la "libéralisation" de nouveaux
secteurs et si les négociations n'échouent pas, l'OMC se transformera en
une organisation globale du commerce mondial éliminant toutes normes
écologiques, sociales et de droit du travail et dictant sa politique aux
145 Etats membres. Tout comme le G8, l'OMC n'a rien de démocratique,
l'essentiel des négociations se déroulant avant la conférence et excluant
une majorité des participantEs. Il s'agit de promouvoir les intérêts des
multinationales, par ex. en privatisant les réseaux d'eau potable avec des
conséquences bien connues: baisse de la qualité, détérioration des réseaux
(dans les quartiers pauvres par ex.) et renchérissement. Nestlé a d'ors et
déjà compris comment transformer en profit la pénurie d'eau potable et
possède aujourd'hui déjà 17% des sources du monde entier. La
"marchandisation" de l'eau aura et a des conséquences meurtrières.
Les restructurations font tous les jours de nouvelles victimes, victimes
d'une logique de maximisation des profits. CertainEs ont le culot de
parler dans ce contexte de "modernisation", alors qu'il s'agit sur le
plan social d'une régression aux conséquences gravissimes: faim, misère,
précarisation et insécurité. L'exemple des caisses de pension est
éclairant: La crise des retraites, ouverte par la baisse boursière, est
l'occasion d'une attaque sans précédent sur la prévoyance sociale, les
néolibéraux/ales argumentant de la situation des caisses pour imposer des
mesures draconiennes. Un premier pas a été franchi avec la baisse du taux
d'intérêt minimum des avoirs de retraite de 4 à 3,25%. Le Conseil fédéral
prévoit une nouvelle baisse à 2% au 1er janvier 2004. L'Union syndicale
suisse USS a avalé cette première couleuvre et avalera aussi la seconde.
Les syndicats et le Parti socialiste PSS ont également accepté la hausse
de l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Couchepin en rajoute
une couche en proposant l'élévation de l'âge de la retraite à 67 ans.
Cette manoeuvre a pour but de détourner l'attention des attaques en
cours, tout en signifiant que les choses pourraient encore être pires!
L'USS a beau multiplier les grandes déclarations indignées et organiser
la grande manifestation du 20 septembre sous le mot d'ordre "Touche pas à
mon AVS", elle n'a pas la moindre intention de mener une vraie bataille
pour la défense des retraites. Le PSS et l'USS ne cherchent qu'à
canaliser le mécontentement pour prouver leur capacité à gérer les
consé-quences d'une "modernisation" qu'ils acceptent et aménagent avec
les bourgeoisES. La gauche d'Etat est le complice direct du démantèlement
néolibéral des couvertures sociales. Comme en Allemagne, la
social-démocratie veut démontrer sa capacité de gouvernement en réalisant
les restructurations prônées par l'OMC. Elle se pose en partenaire fiable
de l'économie, quel qu'en soit le prix face à sa base et à ses électeurs
et électrices. Elle agit comme le valet du capital.

S'il y avait une gauche dans ce pays, le moment serait venu de remettre
en question le deuxième pilier au profit d'une vraie AVS assurant à
touTEs une retraite suffisante, puisque la prévoyance sociale fondée sur
la capitalisation a apporté la preuve qu'elle est incapable de garantir les
retraites.

Contre le rouleau compresseur de ces attaques, la seule réponse est de
multiplier partout les résistances petites ou grandes, que ce soit dans
l'entreprise, l'école ou la rue. Des résistances autogérées et
démocratiques. Ces résistances solidaires doivent devenir une véritable
"grève générale" rampante, jetant en permanence du sable dans les rouages
de la machine néolibérale et capitaliste, accumulant les expériences
collectives qui seules peuvent ouvrir la voie à une révolution sociale de
plus en plus nécessaire!




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center