A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Comment on s'organise dans une usine à Millau ?

From CNT AIT <cnt.ait@wanadoo.fr>
Date Mon, 6 Oct 2003 23:39:36 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________



MILLAU : COMMENT ON S'ORGANISE ?

-> http://cnt-ait.info/article.php?id_article=780

Un salarié d'une usine de Millau nous a contactés voici quelques mois.
Cette entreprise comprend une soixantaines d'ouvriers ici et, au siège,
en Bretagne, environ 150 personnes. Ce copain qui nous a téléphoné est
abonné au Combat Syndicaliste depuis pas mal de temps et connaît donc
depuis longtemps les idées et pratiques de l'anarcho-syndicalisme, même
s'il n'avait pas eu l'occasion de les pratiquer depuis longtemps. Les
conditions de travail dans sa boite et le mécontentement des personnels
ont réveillé son militantisme. Après avoir réfléchi sur les différents
syndicats vers lesquels il pouvait se tourner, il lui a semblé évident
que c'était la CNT-AIT qui se rapprochait le plus de ce qu'il avait envie
de mener sur place à la Cavalerie.

C'est une fabrique de mobil-hommes (environ 40 par jour entre Millau et
la Bretagne), vendus 40 000 euros pièce. Pour dire les bénéfices de la
boite et du patron ! Les salariés sont payés au SMIC pour la plupart,
avec une cadence infernale et des conditions de travail souvent très
pénibles (travail dans le froid, à l'extérieur en plein hiver, pas d'eau
chaude pour se laver, pas de pharmacie à leur disposition). En outre, ils
n'ont aucune information sur rien, même s'ils le demandent : la
convention collective, leurs droits aux congés, la maladie. aucun
syndicat n'est présent sur le site de la Cavalerie ; FO est présente sur
celui de Bretagne.

Quelques copains de Toulouse se sont rendus une première fois à Millau où
le salarié qui nous avait appelé avait organisé une réunion avec une
vingtaine de collègues à lui pour pouvoir nous poser les questions qui
les intéressaient et savoir comment monter une section syndicale sur leur
lieu de travail. Nous avons découvert stupéfaits leurs conditions de
travail et le sentiment de certains d'entre eux de ne pas se sentir
exploités. Mais d'autres étaient pourtant parmi eux très révoltés de ce
qu'ils subissent et voulaient à tout prix monter une section. Il était
essentiel de reposer les bases de l'anarcho-syndicalisme : notion de
représentativité
syndicale, notion de délégué du personnel et explication de pourquoi nous
sommes farouchement contre, importance de la prise de décision
collective, en assemblée générale. Il était aussi très important de leur
rappeler, suite par exemple à notre expérience à Blagnac [section des
municipaux], que les conséquences d'un militantisme visible dans une
boite peuvent parfois
être lourdes dans la répression, provoquer parfois le licenciement.

Enfin, comme il est essentiel que tous ceux qui veulent rejoindre la
CNT-AIT le fassent en parfaite connaissance de cause, tant sur les formes
que sur le fond, nous avons aussi laissé pas mal de nos brochures et de
tracts ainsi que des exemplaires de notre journal. Après avoir pris
connaissance de ces documents, le groupe de salariés s'est revu à
plusieurs reprises et au final un noyau de personnes a décidé de
poursuivre le travail afin de créer une section CNT-AIT dans l'usine.
Afin de formaliser cette décision et de permettre aux membres de la
section à venir de rencontrer divers copains de la région, une réunion de
l'union régionale CNT-AIT a eu lieu à Millau.

Cela a été l'occasion de rappeler
que la CNT-AIT est opposée à quelque forme de pouvoir et de hiérarchie
que ce soit, qu'il faut avant tout, dans toutes les sections, mettre en
place des pratiques anarcho-syndicalistes. Que si une délégation doit
exister à un moment donné, c'est l'assemblée générale qui le décide et
qui nomme un délégué révocable à tout moment, que ce délégué doit rendre
des comptes ensuite à l'AG. autant de notions évidentes pour des
militants anciens mais qu'il est important d'expliciter et de partager
avec des copains qui démarrent leur militantisme et qui vont apprendre au
travers de la lutte. Un des copains du site l'a bien dit, l'objectif de
cette section c'est bien aussi, en plus de la défense des travailleurs,
de créer un noyau combatif au sein de la boite et de servir d'école de
syndicalisme et de conscientisation. Les rencontres vont se poursuivre,
régulières, à Millau et ailleurs (par exemple au camping), ce qui
permettra le débat entre tous.

Alors, bonne lutte à ces copains de Millau qui vont retrousser les
manches et être pleins d'énergie et de dynamisme, tout cela dans un
esprit anarcho-syndicaliste.

Nadine.


_______________________________________________
Actualité de l'Anarcho-syndicalisme
http://liste.cnt-ait.info
http://cnt-ait.info
Contact@cnt-ait.info
Reproduction, diffusion et traductions encouragées




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center