A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
First few lines of all posts of last 24 hours || of past 30 days | of 2002 | of 2003

Syndication Of A-Infos - including RDF | How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups
{Info on A-Infos}

(fr) Soirée de soutien au Gisti - Lyon 19/11/03

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Tue, 11 Nov 2003 23:46:05 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


[ info reprise du site de la librairie libertaire lyonnaise La Gryffe :
http://www.lagryffe.net/ ]

Le GISTI (Groupe d'Information et de Soutien de Immigrés) est en danger
Sa disparition serait politiquement grave

Il faut que le GISTI existe !

Mercredi 19 novembre à partir de 18h
30, rue Leynaud - Lyon 1er - Croix Rousse

- 18h-19h : Point presse
- 19h : Déclarations de soutien au GISTI
- puis interventions pour le GISTI de Françoise Riou, Patrice
Bommensatt, Isabelle Saint-Saens

Entrée : 10 euros, 5 euros pour les sans-papiers
(les fonds seront intégralement versés au GISTI)

Aujourd'hui le Groupe d'Information et de Soutien des Immigrés connaît
des difficultés financières sans précédant depuis 1972, liées, entre
autres, à des baisses de subventions de l'Etat. Il risque de disparaître.
Lors d'une émission sur France-Culture, en présence d'une responsable du
GISTI, un journaliste du Figaro prétendait que l'association n'avait qu'à
s'en prendre à elle-même, puisqu'au fond ses difficultés étaient dues à
ses prises des positions politiques. Celle-ci n'aurait donc qu'à se
soumettre ou
disparaître ! Pour continuer à vivre le GISTI sollicite de l'aide. Trois
raisons nous font répondre à l'appel du GISTI :
- Nous n'avons pas oublié qu'à Lyon, entre 2000 et 2002, au plus dur du
mouvement des sans-papiers, le GISTI a apporté son soutien par ses
déclarations, sa connaissance du droit et sa présence aux côtés des
sans-papiers.
- Il est indiscutable que le GISTI, par ses prises de positions
politiques, par sa pratique juridique quotidienne, par ses publications
est
indispensable au respect des droits des étrangers et à la lutte pour la
régularisation de tous les sans papiers.
- Alors que l'Etat procède à une attaque massive contre les étrangers
avec ou sans papiers, et que les réponses politiques peinent à se
redéployer, la disparition du GISTI serait catastrophique pour tous.
C'est pourquoi nous vous appelons à apporter votre soutien au GISTI.

Des ami(e)s lyonnais du GISTI

Adresse mail pour signature : Soutien GISTI
soutien_gisti@no-log.org
tél : 06 72 29 55 28

---------------------------

Le GISTI a besoin de vous, de vos dons

Le sort fait aux étrangers dans un pays est une bonne mesure, non
seulement des qualités d'hospitalité de ce pays, mais aussi de sa
capacité à respecter dans les faits les valeurs qu'il met en avant, les
grands textes qu'il signe. En France, et dans toute l'Europe, les droits
de l'homme, l'égalité, les règles d'un Etat de droit sont trop souvent
bafoués par les lois sur les étrangers et par les pratiques
administratives envers eux. Aujourd'hui comme il y a trente ans, au
moment de sa naissance, le GISTI considère que défendre les droits des
étrangers c'est lutter pour le respect du droit et de la démocratie.

La mission que s'est donnée le GISTI (groupe d'information et de soutien
des immigrés) depuis 1972 est d'aider les étrangers et de les informer de
leurs droits. Depuis il est devenu expert, et une référence sur les
questions d'asile et d'immigration, mais aussi de droits sociaux (CMU,
AME ?). Il dénonce par le recours au droit les pratiques abusives et
illégales (pour mieux nous connaître, consultez le site
http://www.gisti.org, avec le bilan d'activités.

En l'absence de toute réserve, la trésorerie apparaît été fragile. En
1998, le Gisti avait déjà connu de graves difficultés financières. L'aide
exceptionnelle de donateurs et d'artistes (concerts, CD " liberté de
circulation " ?) nous avait fait surmonter cette crise et avoir des
comptes équilibrés ces quatre dernières années. Mais aujourd'hui, la
situation est très grave. Le Gisti n'est plus en mesure de régler ses
factures et aura même de grosses difficultés pour le paiement des
salaires et charges sociales. Il accusera un déficit de plusieurs
milliers d'euros d'ici la fin 2003. Nous avons toujours eu l'habitude de
nous battre, y compris pour trouver des sources de financement et
améliorer nos ressources propres, gages de notre liberté (autofinancement
à hauteur de 55 %). Pour la première fois, l'horizon nous paraît bouché,
et nous ne pourrons pas nous en sortir tous seuls. Certes, comme beaucoup
d'associations, nous disposons de quelques subventions publiques.
Toutefois, cette année, aucune de ces subventions ne nous a encore été
versée. Certaines ont même diminué de façon substantielle. De plus, la
politique actuelle des dépenses publiques et du gouvernement nous laisse
à penser qu'elles subiront une importante baisse, voire disparaîtront
tout simplement ! Le travail du Gisti est intimement lié à l'activité
législative. Plus les lois changent, plus nous devons informer. Cette
année, nous avons ainsi élaboré des documents présentant les projets du
gouvernement actuel en matière d'asile et d'immigration, dans lesquels
nous tentons de montrer les dangers des modifications envisagées. De
plus, parce que les questions d'asile relèvent désormais de la compétence
européenne, nous tentons depuis plusieurs mois de collaborer avec les
associations de l'ensemble des pays membres (campagne pour la
régularisation des sans-papiers en Europe, réflexion sur "
l'externalisation " des camps de réfugiés). Ce travail entraîne des
dépenses nouvelles. Demain, il faudra refaire toutes nos brochures et
guides pratiques à destination des étrangers et de ceux qui les
soutiennent. Demain, nous risquons de ne plus pouvoir assurer notre
mission d'information, notre analyse critique, notre combat des choix des
politiques communautaires.

Notre existence même est menacée.

Nous n'avons, dans le passé, jamais sollicité l'aide et le soutien
au-delà du cercle habituel des personnes qui connaissent le Gisti et
collaborent avec lui. Nous sommes obligés de franchir le pas pour ne pas
disparaître. C'est la raison pour laquelle nous nous tournons vers vous.
Parce que vous avez entendu parler de notre travail ou le découvrez en
allant voir notre site, vous aurez sûrement envie de nous aider. Autour
de vous, proches de vous, des étrangers ont probablement été aidés par
notre association.

Pour que continue à vivre le Gisti, pour qu'il continue à aider les
étrangers à les informer de leurs droits, vous pouvez surtout apporter un
soutien financier* (chèque à envoyer à l'adresse suivante : Gisti - 3
Villa Marcès, 75 011 Paris), mais en parler à des amis, des relations
professionnelles qui peuvent être intéressés par nos publications et
formations ou encore seraient susceptibles de nous soutenir à leur tour.
Merci de l'attention que vous avez porté à cette lettre. Merci si vous
pouvez faire davantage.

Merci si vous avez des contacts pouvant assurer des financements
nouveaux. Merci de prendre 5 minutes pour, aussi, nous donner toute piste
que nous ne manquerons pas de creuser.

Recevez nos amicales salutations. Pour le Gisti, Nathalie Ferré,
Présidente




*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center