A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Nettoyage social au centre-ville de Montréal

From Le Trouble <letrouble@yahoo.fr>
Date Tue, 4 Nov 2003 22:21:47 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________


Cet été, comme tous les ans, le Service de Police de la Ville de Montréal
(SPVM) a harcelé, brutalisé et arrêté les jeunes de la rue de même que
les sans-abri. Il faut dire que les commerçants du coin et les touristes
qui les font rouler sur l'or n'aiment pas voir la pauvreté qui est la
condition de leur richesse. C'est ce mélange de peur et de mépris pour
les gens de la rue qui fait que les riches mettent de la pression sur la
police pour qu'elle " nettoie " le centre-ville, lieu où le luxe côtoie
la misère.

La pression était particulièrement forte sur les jeunes punks qui se
tiennent au parc Godfroid-Langlois, situé au coin des rues Ste-Catherine
et Sanguinet. Au milieu de l'été, alors que les jeunes avaient commencé à
nettoyer le parc eux-mêmes parce que la police leur disait qu'ils étaient
" sales ", les bancs du parc ont été enlevés. Des policiers ont dit que
c'était pour faire des " réparations ", mais les mêmes bancs se sont
retrouvé un peu plus loin, devant l'hôpital St-Luc... La porte était
maintenant ouverte pour donner des contraventions aux jeunes qui
s'assoyaient sur le muret en béton, sous prétexte de " mauvaise
utilisation du mobilier urbain "!

À partir environ de la mi-août, soit au moment où les bancs ont été
enlevés, les policiers du Poste de Quartier 21 ont vraiment déclaré la
guerre aux punks du parc Godfroid-Langlois. Plusieurs fois tous les
jours, les patrouilleurs débarquent en gang pour donner des tickets,
insulter, menacer, frapper, arrêter des jeunes et vider le parc. Ce sont
souvent de dix à vingt flics qui arrivent en même temps dans le parc,
sous prétexte que les punks ne les laissent pas faire leur travail. C'est
sûr que c'est dur de ne pas protester quand on doit faire face
quotidiennement au harcèlement juste parce qu'on existe et que ça en
dérange certains.

Cette chasse aux jeunes de la rue n'est pas due au hasard ni à la
méchanceté des policiers : c'est une politique délibérée du SPVM pour
rassurer les commerçants et éliminer toute trace visible des excluEs du
système capitaliste. Un policier a affirmé un soir pendant une descente
que la commandante du PdQ 21 avait émis une directive d'une page
affirmant que l'Association des commerçants du Quartier Latin était
dérangée par les jeunes de la rue qui salissent le parc, font des
graffitis, etc. D'où le harcèlement et les humiliations quotidiennes, les
contraventions arbitraires, les coups et les arrestations. Les policiers,
en plus de casser des gueules, ont aussi cassé des squeegees et même le
balai qui servait à nettoyer le parc!

La plupart des punks du parc Godfroid-Langlois sont des mineurEs qui ont
fui leurs familles pour diverses raisons et qui se sont retrouvéEs à la
rue. CertainEs d'entre eux et elles ont squatté des anciennes usines et
ont été évincéEs par la police. Ils et elles se retrouvent donc
maintenant en plein centre-ville et sont de nouveau confrontéEs à des
policiers débridés qui usent de tous les moyens pour se débarrasser
d'eux. La police vide parfois le parc avant minuit, heure officielle de
fermeture des parcs publics, et on l'a même vu expulser les jeunes du
parc préventivement dès midi, sous prétexte qu'elle " savait " qu'il
allait y avoir du trouble... Les policiers du poste 21 effectuent aussi
des descentes nocturnes au carré Viger, lampes de poche et matraques à la
main, pour réveiller et déloger les gens qui y dorment.

Mais les commerçants qui souhaitent que les jeunes de la rue
disparaissent de leur vue ne sont pas prêts de voir ce jour, car le
problème est que ces jeunes n'ont nulle part d'autre où aller. Quand la
police vide le parc, les punks vont un peu plus loin et reviennent plus
tard; quand ils se font arrêter, ils se font mettre en prison, puis quand
ils sortent ils retournent dans la rue... Tout ce qu'ils veulent, c'est
la paix et le droit d'exister dans ce parc et dans les rues qui sont leur
milieu de vie. Alors que la police déploie des efforts démesurés pour les
pousser à bout, elle ne fait rien quand un des punks est sauvagement
battu à coups de bat de baseball par le bouncer d'un bar de danseuses.
C'est pas compliqué, un des jeunes dit qu'ils ont plus peur des policiers
que des gangs de rue!

Des militants du Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) ont
passé quelques soirées au parc Godfroid-Langlois armés de livrets sur les
droits qu'on est censé avoir face à la police et surtout d'une caméra
vidéo. Cet outil est fort utile pour calmer les policiers les plus zélés
qui sont alors pas mal moins agressifs que quand ils sont seuls avec les
punks. Ces dernierEs apprécient beaucoup la présence des caméramen, ça
leur donne un certain répit. Les policiers l'apprécient moins, comme en
témoigne la contravention pour " avoir proféré des blasphèmes dans un
parc public " qu'a reçu un militant pendant qu'il filmait une
arrestation. Malgré les risques liés à cela, la solidarité est tout ce
qui reste à ces mineurEs en danger pour faire face aux commerçants, aux
bourreaux policiers, aux prisons et à l'indifférence générale...

=====
Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sûrement le journal Le
Trouble d'où il est extrait. Le no 20 --12 pages de news et d'analyses!--
est actuellement disponible aux endroits habituels (y'a une liste sur le
site
http://www.tao.ca/letrouble). Mais le meilleur moyen de nous soutenir
reste de vous abonner. --> 8 numéros pour 15$ piasses, Fait ton chèque ou
mandat poste à l'ordre du Trouble. Le Trouble, C.P.St-André, B.P. 32018,
Montréal, Québec, H2L 4Y5
===============================



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center