A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Québec: lettre ouverte au collectif "D'abord solidaires"

From Union locale de Québec NEFAC <nefacquebec@yahoo.ca>
Date Mon, 24 Mar 2003 19:38:42 +0100 (CET)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

D'abord Solidaires ou D'abord Sectaires?

D'abord Solidaires prétend être un collectif
progressiste non-partisan, démocratique, ouvert à tous
et toutes, et qui entend, entre autres, questionner
les différents partis politiques sur les enjeux
sociaux au cours de la présente campagne électorale.
Afin de souligner le lancement de vos activités, vous
avez organisé une activité publique à Québec, mercredi
le 19 mars. Vous y conviez les membres des différents
mouvements sociaux ainsi que les citoyens et
citoyennes concernés de la région à venir discuter et
débattre des enjeux actuels de la société dans
l'enceinte de l'École nationale d'administration
publique, un lieu où l'on forme les élites politiques
de demain, faut-il le mentionner!



Nous avons répondu positivement à votre appel en nous
présentant à la conférence. Afin de faire connaître
notre position sur la présente campagne électorale,
sur les activités partisanes en particulier, nous
avions décidé d'y diffuser un tract intitulé "La farce
électorale et nous". Sachant très bien que le point de
vue libertaire n'est pas partagé par tous et toutes,
nous avons tout de même décidé de prendre part à
l'événement, et ce, dans une optique d'ouverture sur
les différents mouvements sociaux qui composent la
"gauche québécoise". Soit-dit en passant, les membres
du Collectif anarchiste La nuit participent activement
aux luttes sociales, en plus d'être impliqués dans
différents mouvements sociaux.



Comme l'activité se tenait à l'intérieur et que la
majorité des participant-e-s semblait déjà sur place,
nous avons décidé de diffuser le tract en question
dans le hall, à l'entrée de la salle où les différents
participants et participantes étaient conviés. Après
une dizaine de minutes, on nous a gentillement demandé
d'aller distribuer notre tract à l'extérieur, ce que
nous avons fait sans broncher. Pourtant, les gens que
nous voulions rencontrer discutaient à l'intérieur,
non à l'extérieur. Afin de justifier ce qui était ni
plus ni moins une expulsion d'une activité qui est
censée être des plus démocratique, on nous a rétorqué
que le moment n'était pas propice pour la
partisannerie. Or, le Collectif La nuit est loin
d'être un parti politique et n'aspire pas à le devenir
(contrairement à l'UFP qui était effectivement dehors
à diffuser un tract pour une assemblée publique
partisane... tandis que d'autres associations,
politiques mais non-partisanes, avaient des kiosques
dans ce même hall). Lors de cet événement, nous
voulions simplement faire connaître la position des
communistes libertaires sur la démocratie et la
justice sociale. Nous croyons fermement que le
changement social peut et doit se faire depuis la
base, non pas par la création d'un "nouveau" parti
politique et de structures hiérarchisées et
centralisatrices.



Ce qui est ici en question relève d'une forme de
censure politique. Plutôt que d'établir des règles
claires dès le départ, on a préférer décider "sur le
tas", une fois la majorité des gens déjà l'intérieur.
En fait, nous avons été privés d'un espace politique,
un espace que vous voulez créer afin que les exclus et
exclues de l'ordre politico-économique bourgeois
puissent avoir leurs mots à dire. À la lumière de ce
qui s'est passé, cet espace politique ne semble pas
ouvert à tous et toutes. Drôle de coïncidence, celui
qui nous a gentillement demandé d'aller faire les
"piquets" dehors, Sébastien Bouchard, est membre de
l'UFP et de la quatrième Internationale. En ce qui
concerne la démocratie, on repassera!



Que nous a-t-il valu un tel traitement? Sommes-nous
marginaux à un tel point qu'il est tout à fait
justifié de nous écarter "tout en douceur" d'une
activité politique et sociale? Il faut rappeler que
les libertaires sont nombreux et nombreuses à Québec
et qu'ils s'impliquent activement dans différentes
luttes sociales - droit au logement, lock-out des
concessionnaires, lutte anti-raciste et anti-fasciste,
etc. Bref, nous sommes de tous les fronts en ce qui
concerne la justice sociale. Qui plus est, nous
n'avons jamais fermé l'espace politique aux militants
et militantes progressistes de la région lors des
activités que nous avons organisées. À de nombreuses
reprises, ces activités ont été organisées
conjointement avec d'autres groupes progressistes. Le
Sommet des Amériques en est un bel exemple. Pourtant,
on nous reproche souvent d'être sectaires. À l'heure
actuelle, je me demande qui l'est vraiment?

Votez bien, votez rien!


Collectif anarchiste La Nuit (NEFAC-Québec)
http://www.nefac.net

=====
Union locale de Québec (NEFAC)
a/s Groupe Émile-Henry
C.P. 55051, 138 St-Vallier Ouest
Québec (Qc), G1K 1J0

nefacquebec@yahoo.ca
http://www3.sympatico.ca/emile.henry/nefac.htm



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center