A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Dutch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Des locataires évincent la Régie du logement à Québec

From Nicolas Phébus <nicolasphebus@yahoo.com>
Date Wed, 12 Mar 2003 09:56:02 +0100 (CET)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________

Québec, 11 mars 2003 - Plus de 300 locataires en colère, d'après les
organisateurs, ont procédés symboliquement à l'éviction des bureaux de la
Régie du logement lors d'une manifestation à Québec hier après-midi. La
manifestation, organisée par le Regroupement des comités logement et
associations de locataires du Québec (RCLALQ - http://www.rclalq.qc.ca),
voulait dénoncer les augmentations constantes de loyer que l'on peut
observer dans toute la province. La Régie du logement avait été ciblée
comme l'une des "responsables des hausses de loyer".

Les manifestant-e-s se sont d'abord regroupé-e-s dans une salle du Centre
Lucien Borne, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, pour déguster une
soupe servi par Dada à faim (1), se faire expliquer les tenants et
aboutissants de l'action et pratiquer les slogans (des militant-e-s ont
également animé-e-s la salle avec des chansons radicales de
circonstances). D'une table à l'autre, les membres du Collectif
anarchiste La Nuit, qui distribuaient un tract sur la farce électorale
(2), pouvaient constater la diversité de la mobilisation et la volonté
unitaire animant une partie du mouvement pour le droit au logement. Le
RCLALQ avait mobilisé beaucoup plus large que ses rangs, il y avait bien
sûr plusieurs piliers du regroupement comme le BAIL de Québec ou l'ALV et
la gang de Centre-sud, mais aussi d'autres groupes peu ou pas du tout
associés au regroupement comme l'OPDS, le Comité populaire
Saint-Jean-Baptiste, le POPIR, le Projet Genèse et bien d'autres. Autre
fait à noter, les jeunes radicaux côtoyaient les têtes grises, souvent
tout aussi radicales d'ailleurs.

La marche s'est ébranlée, sous la neige, sur toute la largeur de la rue
Saint-Jean. "Locataires en colère, locataires solidaires", "les
locataires évincés, ont le droit de rester dans leur quartier", "on veut
signer un bail, pas se retrouver sur la paille", "la priorité d'être
logés, passe avant le droit de propriété" et d'autres slogans de
circonstances (comme "si toutes les minounes sont listés, pourquoi on le
fait pas pour les loyer") étaient repris en coeur. Un autobus suivait
pour les personnes incapable d'affronter les côtes du quartier (et il y
en a !). En tournant sur René Lévesque, juste après le Centre des
congrès, c'est Place Québec. Dans cette horrible tour (que le pouvoir
veut agrandir et enlaidir encore plus, si c'est possible), il y a un
bureau régional de la Régie du logement. Faut croire que les autorités
s'attendaient à ce que des cibles plus "prestigieuses" (comme le
parlement ou les bureaux du PM ou bien ceux de la SHQ) soient attaquées
parce que personne ne nous attendaient à la Régie (ou alors tout le monde
s'en fout de ce que font les groupes populaires!).

Un commando s'est donc engouffré dans la tour, rapidement suivi du reste
de la manif, qui a bien rempli le hall d'entrée. Ni les portes de Place
Québec, ni celle de la Régie n'ont eu à être forcée, puisqu'elles étaient
ouvertes! Pendant qu'un militant lisait un avis d'éviction au préposé,
d'autres sortaient des patères, des chaises et une plante verte. Les
fonctionnaires, peut habitués à se faire voir comme l'ennemi, étaient
sous le choc! Sans doute que dans leur grande "objectivité" et leur
proverbiale "impartialité", ils et elles ne conçoivent pas le drame des
expulsions vécues par 40 000 locataires par années grâce à eux, ni les
délais qui passent du simple au triple selon que l'on soit locataire ou
propriétaires. Peut-être la Régie a-t-elle fini par croire les mensonges
des propriétaires et se pense "du bord des locataires"?

"Le contrôle des loyer de la Régie est une vraie passoire, explique l'un
des permanents du Bureau d'animation information logement (BAIL,
l'association de locataires de la capitale), tant et aussi longtemps que
les locataires ne refusent pas leur hausses de loyer, les propriétaires
ont le champ libre!" Le fait est que l'actuel contrôle des loyers est
volontaire et repose sur la détermination des locataires (encore faut-il
qu'ils et elles connaissent leurs droits). Ce qui fait qu'actuellement si
la Régie propose une hausse de loyer de l'ordre d'un pourcent et demi, la
réalité sera plutôt de l'ordre de cinq pourcent. Le RCLALQ revendique
donc un vrai contrôle, automatique et universel, des loyer pour éviter
que les propriétaires ne profitent des déménagements pour hausser
radicalement les loyers comme c'est le cas actuellement.

Indépendamment de cela, ce qui serait assez pour manifester, il faut dire
que la Régie s'est elle même offerte à la vindicte des associations de
locataires en ouvrant la porte à un assouplissement de son déjà ridicule
contrôle des loyers! Pendant que l'on parle de "souplesse" et de
"compétitivité" à la Régie du logement, le RCLALQ rappelle que le marché
du logement rapporte 6 milliards de dollars par années, argent puisé dans
les poches des plus pauvres et fait sur le dos d'un besoin essentiel
transformé en marchandise par le marché. Les comités logement promettent
de continuer de se mobiliser contre
l'assouplissement de la méthode de calcul des loyers et pour le contrôle
obligatoire.



(1) Dada à faim est un groupe qui a fait de la distribution gratuite de
nourriture végétarienne sa principale forme d'action politique.

(2) http://nefac.northernhacking.org/newswire/display/248/index.php




*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center