A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) ANTI-G8: Regards croisés sur les événements de Genève

From worker-a-infos-fr@ainfos.ca
Date Mon, 2 Jun 2003 02:01:37 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

[Ça brasse à Genève! Voici un condensé d'extraits de hns.samizdat.net, de
paris.indymedia.org et de ch.indymedia.org... La répression, encore la
répression. Comme si vous y étiez...]
[Samizdat] Cet après-midi à Genève
VERS L'ÉMEUTE ?

15h34
La manifestation vient de se terminer a Geneve
C'est dans une ambiance aux allures gaies et festives que la manifestation
s'est terminee. Il semble maintenant qu'une partie des manifestants se
dirige vers Lausanne pour rejoindre le Meeting qui se tient Place de
Milan. Un autre groupe irait vers Renens sans raison apparente... ?Source - <http://switzerland.indymedia.org/fr/>

16h32
Genève : annulation / fin de manif, ... début des émeutes ? [*] Suite à
l'accident grave de Lausanne, la manifestation officielle de Genève prévue
à 3h a été annulée. Après avoir fait la jonction, la manifestation est
revenue sur Genève, avec, pour certains au moins, l'intention de se rendre
à un meeting à Lausanne.Charges de la police vers Musée d'Histoire Naturelle 2003-06-01 14 :21 :33
Depuis une vingtaine de minutes la police charge les manifestants qui
rentrent après la grande manifestation. Il y a à peu près 150 policiers et
il y a au moins un canon à eau. Le manifestants arrivent, de plus en plus
nombreux, depuis la route de Malagnou. La route est bloquée à la hauteur
du musée d'histoire naturelle. La police a positionné le canon à eau mais
ne les utilise pas pour l'instant. Il semblerait que dans les rues basses
il y a des émeutes. CH.INDYMEDIA Dispatch
15 :21
Il y a en ce moment une centaine de policiers attaquant les manifestants
en face du Musée d'Histoire Naturelle près de la route de Malagnou. Des
barricades sont érigées, mais la stratégie de la police est assez
incompréhensible : il provoquent la foule, alors qu'ils pourraient vouloir
bloquer l'accès au squat de "la tour". Une équipe de médiateurs du fsl est
en train de se rendre sur les lieux et quelques "anti-rep" (=legal team
anti-répression ?) sont sur place. La plice vient d'envoyer les gaz
lacrymogènes. Auteur : jjmeric ( . )http://paris.indymedia.org/article.php ?id_article=3486
<http://paris.indymedia.org/article.php?id_article=3486>16 h - A présent, il y a env. 100 policiers qui sont en train d'attaquer
les manifestants en face du Musée d'histoire naturelle (Rte de Malagnou),
quelques barricades sont mises en place et c'est très difficile de
comprendre la stratégie de provocation de la police. Peut-être que la
police essaie d'empécher l'acces au squatt de La Tour. Un group de
médiateurs du FSL se dirige vers le lieu et quelques anti-rep sont déjà
sur place. La police a lancé des lacrymos.Indymedia Suisse

[Samizdat] Genève : Assaut imminent contre l'Usine

Une quinzaine de véhicules de police se positionnent à proximité immédiate
de l'Uzine, un assaut semble imminent. Par ailleurs, le pont de la
Coulouvrenière, longtemps tenu par des ultras, appartient désormais aux
flics. Ça pète rue de l'arquebuse, baston au fond à 100m. Rue des rois,
des douilles de lacrymos partout au sol, l'Uzine toute proche semble être
attaquée, ou alors au moins on se bat devant. Arrivés devant l'Uzine on
trouve du monde en chaîne face à une douzaine d'anti-émeutes, on prend
ruelle qui mène au Rhône, à travers les le dispositif des flics, à la fois
refermé et lâche...
Une fois dans l'Usine, des drapeaux rouges partout, des barricades que
l'on voit désormais dans l'autre sens. Elles se trouvent rue du Tire, ça
ne s'invente pas. Nous entrons dans un magasin tout proche, où d'ordinaire
on joue en réseau...
Nous sommes donc dans un local de jeux. Nous sommes au croisement de la
rue du tir et de la place des Volontaires. L'air est irrespirable.
Situation Les flics sont dans la rue du Stand. Les autres sont au
carrefour dit "La Jonction" La rue du stand est à l'autre bout de la rue
du Tir et la jonction est un croisement au bout de la rue du stand. L'air
est maintenant plus respirable Les keufs sont egalement, je le repete sur
la place des volontaires ou se trouve l'uzine. La Jonction se trouve a 400
m des keufs de la rue du stand. donc pas de baston en vue. C'est la
periode de repos. Mais vu la colere des flics... rien ne saurait tarder a
mon avis. Sauf que la barricade que l'on aperçoit au loin est très grosse
(palettes, ailes de bagnoles, etc.) et demanderait un bon bulldozer.albator et geneX de samizdat.net et nice.indymedia.org

[Samizdat] Fin de l'Usine

Un hotel des finances en ruine rue du Stand, ça se met à courir
brutalement, alors on court aussi. On a été pris à revers. On fonce alors
vers l'Usine, mais la nasse s'est refermée, il faut alors foncer vers le
pont de la Coulouvrenière rouvert à la circulation. Arrivés de l'autre
côté du Rhône, toute la question est de savoir quel rade choisir pour ne
pas trop se faire remarquer et souffler un peu...
Les occupants du lieu alternatif genevois sont évacués vers les quais,
vers les anti-émeutes allemands. Deux ambulances sont venues sur les
lieux, et au bas des quais, un zodiac patrouille, des fois qu'un rigolo
ait des envies de baignade dans le Rhône.
La répression des antiG8 aboutit à l'investissement policier d'un lieu
important pour la scène politique radicale de la ville. Sera-t-il rouvert
par ses habitants et usagers après le sommet ?
albator et geneX pour samizdat.net et nice.indymedia.org

[Paris Indymedia] La police est dans l'"usine" à Genève [***] 12
arrestations en cours++ ! le Centre de Media est fermé ! !
22 :23
on parle de 12 arrestations. Les personnes sont emmenées. Et ça continue...

22 :19
plus de son...

21h50,
Les flics ont investi l'Usine (centre de presse indépendant), le quartier
est totalement bouclé, personne, pas même la presse bourgeoise n'est
autorisée à rentrer dans le périmètre.Les seuls qui peuvent passer sont les ambulances et les sauveteur.
APPEL A DES ACTIONS EN REPONSE A LA BARBARIE DU CAPITAL ! ! ! !
URGENT ! ! ! ! !

21 :55
plus d'image mais on entend ce qui se passe http://radio.uk1.indymedia.org
:8100/geneve.mp3 et le bruit des menottes qui se ferment. Les arrestations
se comptent sur les doigts de la main, puis plus, puis plus. La Legal team
confirme les arrestations (Nouvelles depuis l'autre Indymedia Centre de
Genève). 22 :06 on parle de 9 arrestations.
On entend les contrôles de papies et les "tiens tu me fais celui là ...
et, t'a pas un XD sur la liste" (donc il y a des listes !).
On entend les mobylettes des policiers dans le lointain.

et l'un qui dit avec l'accent traînant "on est pas là pour vous embêter ".
Et l'autre "on débranche tout".
"mais comment on a le droit de fermer le centre comme ça... ?" demande une
voix féminine ... "ce n'est pas une décision de police" répond le flic....
Une des media-activistes qui dit "et moi j'ai pas été contrôlé " ;-)

DE INDY DISPATCH A Genève, le centre indymedia de l'usine a été l'objet
d'un raid de la police à la fin d'une journée de manifestations autour des
meetings du G8 à Evian.
La police a tourné dans le quartier depuis plusieurs heures et ont bloqué
toutes les rues. Jes journalistes avec des accréditations officielles sont
interdit d'accès à la zone bloquée. C'est environ 100 policiers (dont
beaucoup en civil) qui ont investi l'usine. Ils étaient armés de bâtons.
Quelques arrestations.

live audio : http://www.indymedia.ch/radio/geneva.pls live vidéo :
http://www.geneva03.org/static/live.ram
à suivre en direct sur la video http://www.geneva03.org/static/live.ram

[Ch Indymedia] Récit d'un témoin oculaire sur l'entrée en force et les
arrestations effectuées à l'Usine (Genève).
Récit d'après l'expérience d'un témoin occulaire

Tout l'après-midi et au début de la soirée, il y a eu des émeutes à
proximité de l'Usine. Au début dans les rues basses, puis en direction de
l'Usine, passant par l'hôtel de Finance sur le quai de la Poste. Des
activistes avaient dressé des barricades devant l'hôtel des finances.
Toutes les fenêtres avaient déja été brisées la journée précédente. Ceci a
donné à la police l'opportunité d'encercler l'Usine. Les policiers ont
bloqué tous les accès, alors que des gens étaient tranquillement posés sur
l'esplanade devant l'Usine, en train de manger, boire et discuter.
Juste après que les gens de la cuisine populaire aient amené à manger
(environ 19h30), une personne a annoncé l'arrivée de policiers en civil.
Ils portaient des habits de ville et des masques, bandanas sur la tête,
masques à gaz, et capuches. Certains avaient des casques. Ils sont arrivés
dans un bus orange marqué "Police". Il y avait des policiers zürichois et
genevois, mais pas d'Allemands.
Ils étaient armés de matraques métalliques téléscopiques (illégales à
Zürich). Les gens de l'Usine, ainsi que des activistes ont tenté de fermer
les portes pour garder la police dehors. Des gens ont fait une chaîne
humaine devant la porte. La police a chargé en criant et en frappant les
gens avec matraque sans aucune sommation. Deux personnes saignaient à la
tête. Le témoin oculaire a été frappé au bras et est tombé à terre. Une
femme est tombée sur lui. Après un moment, elle s'est relevée et est
partie en courant. Le témoin l'a suivie jusqu'à la rivière. Sur le chemin,
des policiers anti-émeute armés de bâtons "tonfa" frappaient les gens
passant devant eux, mais pas trop violemment. Le témoin a été frappé. Il a
entendu des grenades détonantes (grenades à percussion). Des photos de ces
grenades existent, et de ce que notre témoin savait, elles n'auraient
jamais été utilisées en Suisse auparavant.
Ensuite, de plus en plus de policiers sont arrivés, avec des voitures,
camions et camions de l'armée. Ils ont repoussé les gens loin de l'Usine.
Certaines personnes ont été embarquées dans des fourgons de police. Les
policiers ont défoncé la porte latérale ainsi que des portes intérieures
pour pénétrer dans l'Usine. Plusieurs films det épisode existent. Le
témoin occulaire se trouvait vers l'entrée latérale de l'Usine, coté rue
du Stand. Il a vu un policier sur les escaliers briser une vitre sans
raison. Le verre est tombé sur les gens qui étaient dehors. Le policier
semble avoir fait cela juste par amusement. La police a fait sortir
plusieurs personnes de l'Usine pour les arrêter. Les légal team et des
journalistes ont pu approcher de l'entrée pour observer les arrestations.
Le témoin est resté dans un coin jusqu'au départ de la police. L'un de
policiers dirigeant l'opération portait un badge arc-en-ciel "Pace". Il
n'était pas très aggressif. Lorsque la police est entrée, elle n'a pas
présenté de mandat. Aucune tentative de dialogue n'a été faite. C'était un
piège.



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center