A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Le Monde libertaire #1308

From Monde libertaire <monde-libertaire@federation-anarchiste.org>
Date Fri, 21 Feb 2003 14:25:40 +0100 (CET)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________

Le Monde libertaire n° 1308
État voyou? Ils le sont tous!

Au sommaire
-----------
le droit d’ingérence érigé comme prétexte guerrier, par P. Pelletier,
page  3

Les perles médiatiques relevées par Frédo Ladrisse, page  5

Contre la maltraitance institutionnelle des demandeurs d’asile en
Belgique,  page  5

Les travailleurs CNT de l’éducation annoncent la naissance de leur revue
fédérale, page  6

La CNT Poste nous dresse un état des lieux, page  6

A Besançon, lycéens, éducateurs et surveillants fédèrent leurs luttes,
page  7

La Mairie de Paris a “ sauvé ” le gymnase Jappy des sans-papiers,
par P.  Schindler, page  7

Licenciements et répression antisyndicale par une librairie
montreuilloise,  Maxi-Livres, page  8

La lutte des travailleurs d’Ozarow en Pologne, page  9

Claude Guillon en guerre contre la guerre revient en deuxième semaine,
page 10

Chiapas : entretien avec Jérôme Baschet, page 12

Une entreprise de confiance : Le Crédit agricole, page 14

La rubrique en vrac d’André Sulfide, page 15

En 1917, Louis Lecoin devant le conseil de guerre pour insoumission, page
16

Un lecteur nous écrit à propos de Bové et Riesel, page 17

Les intellectuels anarchistes existent, Ronald Creagh nous en parle, page
18

Caserio sur scène à Paris, page 19

Agenda, page 22

Radio libertaire, l’histoire du A cerclé, page 23


L’article en prime
------------------

Alerte au plutonium dans le Gard
Manifestation le 1er mars à Nîmes

“ Le plutonium est la matière la plus dangereuse que l’homme ait jamais
élaborée. Il est extrait à La Hague à partir des combustibles nucléaires
usés. Au delà de son utilisation militaire, l’industrie nucléaire utilise
 également le plutonium dans un combustible appelé Mox, dans lequel on
l’ajoute à l’uranium. Une usine de préparation du Mox fonctionne à
Marcoule  (Gard), elle s’appelle Melox. Il est question d’en accroître la
production  pour compenser la fermeture d’un atelier correspondant à
Cadarache  (Bouches-du-Rhône), devenant beaucoup trop dangereux.
Pour cela une enquête publique entamée le 8 janvier et qui se terminera
le  8 mars a été déclenchée dans notre région. À juste titre la
population peut  s’inquiéter de la présence, de la manipulation et du
transport accru de  substances aussi dangereuses. De plus, les récentes
inondations dans la  région, les secousses
sismiques en Italie et les potentiels dangers terroristes sont d’autres
éléments inquiétants liés à la sécurité relative des installations
nucléaires. ”1
L’enquête, ils s’en foutent !
Les enquêtes d’utilité publique ne permettent pas aux populations
touchées  par des projets d’activités liées au nucléaire (pour ne parler
que de cela)  d’empêcher les nucléocrates de s’imposer, à Marcoule comme
ailleurs. Pour  illustrer ce point de vue, notons que les commissaires
enquêteurs sont  désignés par le tribunal administratif, et doivent
recueillir les avis du  public et se prononcer sur l’opportunité du
projet.
Or, des militants de Greenpeace, interviewés par la presse locale, eurent
 la surprise de voir les commissaires enquêteurs être interrogés à leur
tour  et argumenter contre les militants écologistes. Cette enquête n’est
menée  que sur onze communes (cinq dans le Gard dont Bagnols-sur-Cèze et
six dans  le Vaucluse dont Orange), ce qui minimise l’impact de l’enquête
: pourtant,  en cas d’accident, ce ne sont pas seulement onze communes
qui seraient  touchées par la pollution radioactive ! Enfin, le
représentant de la  Cogema, au cours d’une émission sur Radio bleue le 13
janvier, évoquait  l’augmentation de la production de Mox à Marcoule
comme un “ non débat ”.  Enfin, l’administration n’est pas obligée de
prendre en compte l’avis du  commissaire enquêteur. Ajoutons à cela que
Areva, le géant français de  l’industrie nucléaire et maître d’œuvre de
cette production dangereuse est  contrôlé par l’État, et vous aurez une
idée de l’intérêt que nous pouvons  porter à ce simulacre de consultation
administrative...
La mobilisation contre l’enquête
Ne pas s’épuiser dans ce type de travail procédurier pour ne pas
cautionner  une enquête d’utilité publique ne veut pas dire rester muets.
Le Collectif  gardois pour des alternatives au nucléaire dont les
libertaires sont  activement parties prenantes a décidé quant à lui de
mobiliser. Une  manifestation est donc programmée le 1er mars à 15 heures
devant la  préfecture de Nîmes pour dire notre refus de ce transfert
d’activités  radioactives sur un site déjà dangereux. Nous souhaitons
l’arrêt de toute  production de plutonium et de Mox. Et au delà, les
antinucléaires  anarchistes auront à cœur de dire que c’est le nucléaire
et son monde  qu’ils combattent !

Daniel
groupe Gard-Vaucluse de la FA

1. Communiqué de presse du Collectif gardois pour des alternatives au
nucléaire composé des Alternatifs, Collectif rhodanien contre
l’enfouissement des déchets, Sortir du nucléaire, CNT, No pasaran et FA
Gard-Vaucluse.




*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center