A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Compte-rendu de la conférence débat organisée par FdCA et AL (it)

From FdCA <internazionale@fdca.it>
Date Thu, 24 Apr 2003 00:19:01 +0200 (CEST)


_________________________________________________
A G E N C E D E P R E S S E A - I N F O S
http://www.ainfos.ca/
http://ainfos.ca/index24.html
_________________________________________________

Compte-rendu de la conférence débat internationale FdCA-AL avec
A. Lodovisi et H.Puzenat

Nice le 12 avril 2003

Etaient présent une vingtaine de personne, 25 en comptant les
organisateurs et leur relations, une assemblée provenant pour un
bon tiers d’Italie. Selon notre avis, cela aurait été un franc
succès si on avait atteint la trentaine. Mais dans le contexte
niçois, c’est un résultat satisfaisant, en considérant qu’à
Marseille il arrive parfois de se retrouver à moins. D’ailleurs
les niçois eux-mêmes ont soutenu que pour Nice c’était une bonne
affluence. La convergence de l’initiative avec la journée
mensuelle d’Indymédia Nice, est une donnée importante, également
du point de vue de l’organisation, par rapport à un contexte
local où il n’existe pas de groupe ou organisation anarchiste,
pas plus qu’une présence sociale dans les mouvements sociaux, et
encore moins de syndicalisme conflictuel.

Une bonne partie du public était composé de jeunes et de membres
du collectif Indymédia-Nice qui n’est pas un collectif
politique, mais qui a une pratique horizontale et libertaire
permettant l’action autonome des individus et des mouvements
sociaux face à l’hégémonie de la gauche institutionnelle et
partidaire locale. Il y avait également quelques inconnus qui
ont acheté du matériel à la table de presse d’AL. quant au
public « étranger », il faut signaler l’intérêt montré par le
collectif de Ventimiglia qui a assisté et participé au débat.

L’introduction a mis sur le tapis les motivations de la
conférence sur la guerre et l’économie, et l’urgence pour le
mouvement antiglobalisation de comprendre et de mettre en
évidence les relations entre militarisme, capitalisme et
nationalisme, les faux pacifismes officiels et les positions
protectionnistes et chauvinistes des classes dominantes comme
les articulations conflictuelles d’un capital total en crise de
surproduction et prêt à la destruction de masse au nom du
profit. Les interventions, complémentaires entre elles, ont été
écoutées avec un grand intérêt par tous, celle de Achille
Lodovisi en particulier nonobstant la complication de la
traduction simultanée. En effet, il en est sorti un débat d’un
bon niveau qualitatif qui a bordé aussi bien les aspects
militaires, politiques et économiques que ses aspects
idéologiques. Son caractère de projection « asymétrique » et de
longue durée dans le contexte de dépression économique
international a été solidement argumenté. La question, toujours
soulevée par Achille, sur les réponses que le mouvement
anarchiste devra obligatoirement chercher à donner à
l’insécurité sociale et à la demande de plus d’état, pour éviter
une dérive étatico-populiste de droite ou fascistoïde, a été
l’objet d’un échange ouvert avec plusieurs interventions.

A ce propos, Hervé et Fabrizio, de la FdCA de Gênes, ont soutenu
à l’unisson la centralité de l’action syndicale pour les
anarchistes et la nécessité d’élaborer une plate-forme de
rupture, capable de tenir compte de cette demande de garanties
sociales en provenance de la base pour gagner les forces utiles
à la stratégie révolutionnaire et anarchiste. De son côté, un
compagnon de Nice a exprimé beaucoup de perplexité ce sujet et
il a critiqué l’usage impropre du terme neolibéraliste, point
faible du mouvement, en y entrevoyant les visées politiques de
contrôle et régulation de la globalisation de part d'una gauche
qui maintenie dans son ADN les origines hégéliennes de la même
conception de l'état de l'extrême droite et du
national-socialisme.

Si Achille a décrit le « chapitre » du contrôle et du vol des
ressources énergétiques (eau, gaz, etc..) dans ce qui a été
défini comme le « Grand Moyen-Orient », relativisant le poids du
seul « or noir », Hervé a fait l’analyse spécifique de la crise
écologique et de ses implications écologiques, en fournissant
dates et prévisions. L’intervention de Roberto de Ventimille a
souligné l’augmentation des agressions fascistes contre le
mouvement comme élément du front, interne de la guerre et a
élargit le cadre global au continent sud-américain dans lequel
se dispute une autre partie du même jeu pour la domination du
monde.

Autre bon point, quasiment tout le matériel gratuit a été écoulé
(affiches, tracts, pages, autocollants), non seulement celui
d’AL, mais aussi celui de CQFD, du VAAAG et du Claaac G8.


Federazione dei Comunisti Anarchici
http://www.fdca.it



*******
*******
****** Agence de Presse A-Infos ******
Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

Vous voulez reproduire ce message?
Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.

A-Infos Information Center