A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Lettre d'appui aux résistantEs de Videotron - Montreal

From NEFAC Montreal <nefacmtl@yahoo.fr>
Date Mon, 23 Sep 2002 17:37:45 -0400 (EDT)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________
Montréal, septembre 2002 

Lettre d'appui aux résistantEs de Vidéotron


Aux résistantEs,
                                  
Avec déjà plus de cent jours de conflit avec vos
patrons, les centaines de travailleurs et
travailleuses d'entre vous tenez encore tête à la
direction de Vidéotron en lui faisant clairement
savoir que vous ne vous contenterez pas des miettes
qu'elle vous offre. Nous voulons, par la présente,
vous souligner notre solidarité et notre admiration
pour la ténacité et le dynamisme que vous démontrez
dans votre lutte et que vous insufflez à tous ceux et
celles qui se battent à vos côtés.

Dans une société où les luttes sociales sont souvent
isolées et étouffées par le crime organisé que sont le
patronat et le gouvernement, nous sommes inspirés de
vous voir sur les coins de rue, ensemble, solidaires,
à montrer à nous tous qu'une résistance existe et que
la lutte est possible.

On ne serait à aucun moment tenté de croire le venin
que crache Pierre-Karl Péladeau et cie à votre propos.
Quand ils parlent de surplus d'effectif, d'absentéisme
chronique et de gaspillage, on comprend qu'ils
cherchent à vous dépeindre comme l'obstacle principal
vers une croi$$ance future qui leur serait très
favorable. En fait, on vous apprendra sûrement rien en
disant que vos patrons veulent vous appauvrir
aujourd'hui pour s'enrichir eux-mêmes demain.

On en a ras-le-bol d'écouter Luc Lavoie japer son
mépris de vous et de votre lutte à qui veut bien
entendre, comme un chien de concours en manque
d'attention. Face à vos patrons, on est résolument de
votre côté.

En fait la logique de Péladeau est de s'assurer une
main d'oeuvre bon marché et non-syndiquée pour le
futur, question de faire face à la nouvelle
concurrence en télécommunications. Comme Bell-Canada a
fait, pense-t-il, Vidéotron sera en mesure de
licencier des milliers d'employéEs syndiquéEs, pour
rediriger le travail vers de la sous-traitance, où
c'est les salaires de misère et les mauvaises
conditions de travail qui règnent. 

Et bien non! Après, trois mois de collision frontale
avec vos patrons, vous n'avez pas céder un pouce!
Qu'ils se le tiennent pour dit,  cette manoeuvre sera
impossible! Votre combat est le vôtre, mais il est
aussi celui de l'ensemble des travailleurs-euses de
l'industrie des télécommunications. Connaissant un peu
les boîtes où se fait actuellement de la
sous-traitance pour Bell, on peut vous assurer que
c'est en majorité que de la sympathie et de  la
solidarité qui s'expriment pour vous. Les intérêts
communs, à caractère de classe, sont souvent plus
forts que ce que les médias des patrons pourraient
nous faire croire.   

Ce que beaucoup de travailleurs-travailleuses et
personnes des classes populaires en général
comprennent, c'est qu'une blessure pour une partie de
nous résulte en une blessure pour tous. Quand un
hôpital ferme dans une région, ce n'est pas seulement
le personnel médical qui en écope, mais bien toute la
santé de la communauté environnante. Quand les
gouvernements réduisent les prestations
d'assurance-emploi et d'aide sociale, la pauvreté se
ressent certainement individuellement, mais aussi à
l'échelle de quartiers populaires entiers. Quand une
compagnie d'une industrie baisse les salaires et
cherche à empirer les conditions de travail, c'est les
travailleurs-euses de l'ensemble de l'industrie qui
sont ainsi menaçéEs.

En revanche, quand des gens comme vous disent non et
refusent de reculer, l'esprit de résistance se propage
vite au-delà des limites immédiates qui donnent
l'impression d'isolement. Au risque de contredire le
Journal de Montréal, nous affirmons que "l'opinion
publique"(1) est plutôt de votre côté que de celui du
patronat. Encore plus d'approuver, plusieurs sont
directement inspirés par votre confiance qu'il est
possible de lutter, qu'il est possible de gagner! Les
débréyages chez Bombardier et dans divers hôtels du
Québec sont des exemples probants.

Nous saluons votre apport à la culture de résistance
que nous sentons se développer à Montréal et dans les
environs. En tant qu'anarchistes-révolutionnaires,
nous voulons un changement radical de l'ordre social
actuel, la fin de la domination des riches et des
puissants sur la majorité de la population.  Nous
croyons que c'est par la lutte, par l'organisation,
par l'appropriation de la richesse qui nous est dûe et
par la gestion directe de nos communautés que nous
arracherons ensemble le pouvoir à nos maîtres.   

De la résistance à la révolution!
Maintenir un niveau de vie adéquat aujourd'hui pour la
posséder pleinement demain!

Groupe Anarchiste Bête Noire (NEFAC-Mtl)
Septembre 2002

(1) Quelle valeur a cette dite "opinion publique"
quand c'est Le Journal de Montréal, selon les intérêts
des patrons de Québécor, qui la construit de toutes
pièces et en plus se permet de la commenter!



"Le travail demeure, et très certainement pour
longtemps encore, au centre de nos préoccupations:
mais pas comme valeur positive ou simplement comme
élément de lien social, mais parce que sans travail,
pas de possibilité de revenu décent, donc pas de vie
décente dans cette société de consommation où tout a
un prix. C'est précisément de cette société dont nous
ne voulons plus. Une société où le travail n'est pas
une activité humaine partagée en fonction de besoins
librement décidés, mais un esclavage salarié destiné à
produire n'importe quoi du moment que ça se vend et
que les capitalistes peuvent réaliser des profits"

Organisation Communiste Libertaire (OCL, France)



Cette lettre est une initiative du Groupe anarchiste
Bête Noire de la Fédération des Anarcho-Communistes du
Nord-Est (NEFAC).

Vous pouvez nous rejoindre pare-mail à nefacmtl@yahoo.fr 

ou visitez notre site web à www.flag.blackened.net/nefac


*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center