A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Solidarite avec les grevistes d'Arcade/Accor - France

From Danielle Retorre <danielle.retorre@free.fr>
Date Mon, 28 Oct 2002 08:26:33 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________
[titre d'A-infos-fr]

Ci-joint 3 communiqués envoyés jusqu'ici à la presse :



COMMUNIQUE 1

Initiative nationale d'action contre le groupe ACCOR. - Depuis plus de sept
mois, un conflit oppose une trentaine de femmes de ménage travaillant dans
les hôtels du groupe ACCOR de la région parisienne à leur employeur, l'
entreprise sous-traitante Arcade, sans que, sur le fond, aucune avancée
sérieuse n'ait été enregistrée. Les grévistes dénoncent les conditions de
travail qui leur sont faites, et réclament notamment une baisse des cadences
arbitrairement fixées, qui se traduisent par un grand nombre d'heures
supplémentaires non payées (leurs contrats sont des temps partiels imposés
alors qu'en réalité elles travaillent plus de 35 heures).
En tant que donneur d'ordres, en position d'imposer ses conditions à ses
sous-traitants, la direction du groupe ACCOR est la première responsable de
cette situation.
ACCOR et Arcade comptent sans doute sur l'épuisement des grévistes pour ne
rien céder de substantiel. Aussi le collectif de solidarité, actif depuis
plusieurs mois, a décidé d'amplifier les actions de protestation contre le
groupe ACCOR, notamment lors de la semaine du 20 au 27 octobre.
Le groupe ACCOR doit comprendre que, dans ce conflit, c'est toute la
question de la dégradation des conditions de travail imposée aux salariés du
nettoyage par le biais de la sous-traitance qui est posée, et que son
intérêt est de faire ce qu'il faut pour que soient satisfaites les
revendications légitimes des grévistes. (Contact :
arcadesolidarite@hotmail.com)



COMMUNIQUE 3


Ne dormez pas dans un hôtel du groupe Accor.

La semaine d'action visant les hôtels du groupe Accor, en soutien avec le
grévistes de la société Arcade a débuté ce matin.
A 7 h 45 des grévistes d'Arcade et leur collectif de solidarité ont rendu
visite aux salariés et aux clients de l'hôtel Ibis de la rue Saint-Laurent ;
décorations et affiches diverses ont rendu visible de loin cette opération,
tandis que des tracts étaient distribués aux clients et aux passants. L'
hôtel Libertel qui est en face de la gare de l'Est et le Relais Mercure -
qui font partie du même groupe - ont reçu une visite dans l'heure qui a
suivi. La solidarité des clients est constamment demandée. La sympathie qui
entoure cette grève est évidente.
Les grévistes demandent une réduction des cadences et des contrats à temps
complet, où les heures effectuées soient entièrement payées, ainsi que le
respect de la « charte » sociale que le groupe Accor prétend s'être donné.



COMMUNIQUE 4

Paris, le 22.10.02. - La semaine nationale de protestation contre la surdité
sociale du groupe Accor et en solidarité avec les femmes de ménage d'Arcade
(sous-traitant d'Accor) continue.
Samedi 19 le Libertel de la Gare du Nord et l'hôtel Ibis avoisinant ont reçu
la visite des grévistes et de leur collectif de solidarité. Puis ce fut le
tour du personnel SNCF de la gare, qui envisage d'un bon oil la proposition
qui lui a été faite de déconseiller aux voyageurs l'utilisation de la formul
e train+hôtel, lorsque l'hôtel ferait partie de la chaîne Accor.
Dimanche 20, dans l'après-midi, deux autres hôtels ont été visités : l'Ibis
de la porte de Montreuil et le Suite Hôtel tout proche. Clients et passants
ont manifesté leur sympathie à l'égard des grévistes.
Lundi 21 au soir, un groupe conséquent de grévistes et d'usagers solidaires
ont égayé les mornes locaux du Sofitel Bd St-Jacques (Paris XIV), puis ceux
du Mercure, Bd Blanqui, et de l'Ibis, rue Stéphen Pichon (Paris XIII). Les
discussions avec les clients et le personnel ont bien fait passer le message
: après 7 mois de grève, face au mépris des patrons des hôtels, la patience
des salariés de la sous-traitance est à bout.

Contact : arcadesolidarite@hotmail.com







*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center