A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Situation des arrêteEs lors de l'ouverture d'un Mc'Do au Mexique

From "Dany" <dany@dojo.tao.ca>
Date Mon, 21 Oct 2002 13:57:01 -0400 (EDT)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________

Le 18 octobre dernier a eu lieu une manifestation contre l'entreprise 
transnationale MacDonalds. Cette manifestation a été l'initiative du 
collectif anarcho-végétalien, de la caravane libertaire Carlo Giuliani et de 
plusieurs collectifs du réseau interne des voix autonomes libertaires (RIVAL) 
avec l'intention de poursuivre la campagne, qui dure maintenant depuis un 
mois, contre la transnationale de la mort. En effet, à la place centrale de 
l'État d'Oaxaca, la compagnie a tenté de mettre sur pied un établissement de 
vente de ses aliments de la mort. La communauté anarchiste de l'État a 
organisé une campagne exigeant le retrait immédiat du projet de construction 
de cette entreprise dans la ville de Oaxaca. 

 

C'est dans cette optique, que la campagne contre cette entreprise s'est 
poursuivie et qu'une manifestation a été organisée contre un des 
établissements de cette transnationale située dans le centre de la ville de 
Mexico. Les activités consistaient à transmettre de l'information à la 
population ainsi que de donner de la nourriture végétarienne et végétalienne. 
La manifestation s'est déroulée dans la tranquillité. Des grafitis ont été 
faits non seulement contre la multinationale mais aussi contre la ZLÉA et le 
Plan Puebla-Panama.

 

Pourtant, les gérants de l'entreprise ont fait appel aux forces publiques et 
une heure après le début de la contestation, les groupes répressifs 
grenadiers (anti-meutes) se sont manifestés. Il y a eu quelques blessés dans 
l'affrontement où des vitrines ont été cassées et où des pierres ont été 
lancées en acte de légitime défense. 91 compagnons et compagnes ont été 
arrêté-es et remis-es entre les mains du ministère public. Ces dernier-es 
sont accusé-es de dommages aux éléments policiers, de dommages à la propriété 
d'autrui, d'association criminelle et de possession de matériels explosifs.

 

Jusqu'à aujourd'hui, le juge du ministère public a fixé la caution à 14 500 
pesos pour chaque compagnon et compagne incluant également les mineur-es qui 
ont été arrêté-es. Cette somme provient du fait que la transnationale estime 
que les dommages s'élèvent au coût de deux cent milles pesos.

 

Si cette somme n'est pas payé à l'aube aujourd'hui, les compagnons et les 
compagnes adultes seront transféré-es au reclusorio prenventivo norte, centre 
de réadaptation sociale (prison) et les mineur-es seront transféré-es au 
correccional de menores, centre correctionnel des mineurs. 

 

Toutefois, les familles n'ont pas l'argent pour payer cette caution. Certains 
compagnons et compagnes n'ont même pas de famille. C'est pour cela que se 
poursuit la lutte, à l'extérieur de la Cour, pour sortir nos compagnons et 
nos compagnes prisonnier-es. De plus, les médias qualifient dans leur papier 
les détenu-es de terroristes et de dangers sociaux. Le juge a également 
ordonné une enquête préventive contre les membres de la caravane qui n'ont 
pas participé à la manifestation. 

 

Nous leur disons :

Ici, nous sommes présents et, ni les coups ni la prison ne nous arrêterons.

Nous exigeons immédiatement la libération absolue de tous nos compagnons et 
toutes nos compagnes détenu-es et l'arrêt de la persécution à l'endroit des 
anarcho-punk et des anarchistes. 

 

Nous sollicitons fraternellement votre solidarité qu'elle soit exprimée par 
des actions ou telle que vous la jugerez convenable. Les compagnons et les 
compagnes prisonnier-es ne sont pas diposé-es à payer aucune caution à l'État 
pour obtenir leur liberté, mais même si nous devons travailler pour leur 
libération et empêcher qu'ils et qu'elles soient tranféré-es à la prison 
fédérale, la réalité économique est précaire tout comme celles des familles 
de nos compagnons et de nos compagnes. Si vous désirez faire un don pour les 
frais d'avocat et pour les cautions, prière de les envoyer au compte suivant 
de la bibliothèque anarchiste sociale (ne pas inscrire le nom de la 
bibliothèque) 

 

Le compte bancaire est au nom de Martha Cecilia García Juárez 

Le nom de la banque est BBV Bancomer

Le numéro du compte est le 1299949054. 

 

Santé, amour et anarchie 

À bas les murs des prisons 

Les pauvres n'ont pas de patrie 

Caravane Libartaire Carlo Giuliani







*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center