A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Pas de guerre entre les peuples, pas de paix entre les classes

From Worker <a-infos-fr@ainfos.ca>
Date Wed, 20 Nov 2002 08:38:23 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________


La guerre ça sert d'abord à mettre au pas ! 

L'hystérie guerrière des compères Bush et Blair contre l'Irak répond à une
situation de crise profonde du système. Le crash rampant du capital financier
avec ses escroqueries et ses affairismes véreux ainsi que la récession
économique sont inséparables d'une recrudescence de la guerre sociale menée par
le systèmes contre les dominéEs. Le saccage de la planète, la réduction à la
misère de régions entières, l'insécurité sociale généralisée et
systématiquement développée, le régime d'usure imposé aux pays endettés sont
l'autre face d'une attaque systématique contre les espaces démocratiques, les
cultures et les pratiques de résistance ; contre la volonté de transformer le
monde et d'en finir avec l'exploitation et la domination. Tout est bon pour
briser les peuples, écraser les luttes, interdire aux classes et aux groupes
dominéEs de s'organiser, d'agir, de s'exprimer. Sous prétexte de lutte contre
le terrorisme, le capitalisme globalisé, ses Etats, ses appareils de
commandement veulent faire marcher au pas le monde entier, arrachant de la tête
et du cœur de celles et ceux d'en bas jusqu'à l'espoir d'une autre vie. La
guerre sert d'abord à mettre aux pas. C'est d'abord à cela que Bush, Blair et
Saddam l'utilisent.

Les assassins crient au meurtre !

Les puissances, USA en tête, qui ont soutenu ou toléré les massacres, les
tortures, la paupérisation d'un bout à l'autre du monde revêtent maintenant
l'uniforme anti-terroriste et prétendent nous vendre un monde de sécurité,
moyennant un état de siège permanent policier et militaire. Les Etats et les
bourgeoisies qui ont appuyé les dictatures assassines du Cône Sud en Amérique
Latine avec leurs dizaines de milliers de disparuEs, l'impérialisme américain
qui avec la Chine a permis la survie du régime génocidaire des Khmers rouges,
la France liée aux guerres et aux massacres des populations africaines, les
créateurs des Ben Laden (CIA), les financiers et les pourvoyeurs d'armement et
de technologie de Saddam Hussein, les complices des monarchies obscurantistes
et corrompues du Golfe, celles et ceux qui livrent le peuple palestinien à la
répression colonialiste de l'Etat d'Israël, les tenants de toutes les guerres
sales et de toutes les entreprises liberticides, tous ces gens prétendent
incarner le droit, la sécurité et la liberté. Cerise sur le gâteau : Poutine,
responsable de la mort des otages de Moscou, est promu au grade de " chevalier
" de l'anti-terrorisme alors que la barbarie de l'Etat russe et la cruauté des
fondamentalistes se coalisent pour faire taire les aspirations du peuple
tchéchène à la liberté et à la paix ! 

Une guerre pour le pétrole ou pour l'hégémonie ? 

On entend beaucoup dire que la guerre contre l'Irak serait une guerre pour le
pétrole. Or la question du pétrole n'est qu'un élément du problème. Certes, les
capitalismes américain et anglais ont des intérêts pétroliers importants. Mais
il n'est pas certain qu'une occupation de l'Irak permette de servir au mieux
ces intérêts sur le moyen terme. La puissance américaine cherche
essentiellement, en forçant la guerre, à réaffirmer et à consolider sa
domination politico-militaire dans le nouvel ordre mondial. Cette hégémonie est
la condition sine qua non pour imposer aux autres centres du capitalisme
globalisé la poursuite de son racket économique, pour leur extorquer le
versement d'une véritable rente de situation sans laquelle le capitalisme
prédateur des USA ne pourrait subsister. En effet les USA dépendent pour
survivre de l'apport en capitaux étrangers. Les Etats Unis ne peuvent maintenir
ce prélèvement sur les ressources de leurs " partenaires " qu'au prix d'une
supériorité politico-militaire sans cesse réaffirmée. 

Combattre la guerre des Etats et des patrons en préparant la révolution !

Ce débat pour le mouvement n'est pas académique. En effet, celles et ceux qui
pensent qu'il s'agit d'une guerre pour le pétrole invitent à soutenir, de
manière certes critique, le camp de la paix, les puissances qui s'opposent à
l'impérialisme américain, les gouvernement anti-bellicistes, etc. Nombreuses
sont les forces qui explicitement ou plus discrètement cherchent à faire du
mouvement social une troupe auxiliaire de blocs étatiques et de coalitions
gouvernementales, voire même à l'utiliser pour conquérir des centres de pouvoir
institutionnel, censés être les seuls lieux depuis où peuvent être efficacement
menées d'autres politiques, sociales, économiques ou diplomatiques. S'opposer à
la logique de guerre implique donc d'abord de lier cette résistance à la lutte
contre le système étatique, capitaliste et patriarcal que nous subissons. Cela
suppose une totale autonomie dans l'action et dans les objectifs face aux
gouvernements et aux Etats, quelle que soit leur position diplomatique
présente. Cela implique aussi une solidarité politique et pratique avec le
peuple irakien écrasé par le régime de Saddam Hussein. 

Quelle lutte contre la guerre ? 

En définitive, le conflit que les anglo-américains veulent imposer au peuple
irakien est un élément de plus de la gigantesque guerre sociale qui se livre à
travers le monde. Et donc, la résistance contre le capitalisme globalisé, les
luttes menées pour construire une politique et un projet de libération
constituent le socle sur lequel doit reposer le mouvement anti-guerre. Les
revendications d'émancipation sociale et de genre, de respect des droits
fondamentaux et des espaces démocratiques, les exigences pour les dominéEs de
pouvoir vivre, s'organiser, s'exprimer et lutter ne peuvent passer au second
plan, voire être censurées, au nom de la résistance contre les " impérialismes
" américain et britannique. De la même manière, l'opposition commune à la
guerre anglo-américaine ne suffit pas pour constituer un bloc avec tous les
courants et organisations qui combattent le danger belliciste. Il ne peut y
avoir alliance sans une convergence forte autour d'objectifs émancipateurs pour
les peuples irakiens comme pour tous les autres peuples. Nous ne séparerons pas
la lutte pour la paix, pour la fin de l'embargo et du harcèlement guerrier que
subissent les peuples d'Irak des objectifs et des luttes d'une politique de
libération. A une guerre qui veut dicter l'ordre du monde, nous opposons la
fédération des luttes qui partout dans ce monde démontrent, jour après jour,
qu'un autre monde sans exploitation, sans domination, sans séparation, est
possible et désirable. 

Chaque lutte pour l'émancipation est nôtre ! 

Chaque insurrection qui se lève est un bien commun pour la libération de celles
et ceux d'en bas !

Par nos résistances, par nos luttes, sabotons la guerre de Bush et de Blair ! 

Solidarité totale avec les peuples d'Irak en lutte contre la tyrannie de Saddam
Hussein !

Solidarité avec le peuple palestinien en lutte pour son droit à
l'autodétermination et à la libération sociale ! 

Solidarité avec celles et ceux qui en Israël luttent pour une paix juste et
pour la fraternité entre les peuples !

Pas de guerre entre les peuples ! Pas de paix entre les classes !


Lausanne, le 2 novembre 2002

OSL / Organisation Socialiste Libertaire 
Case postale 687
1000 Lausanne 9 
http://www.rebellion.ch


*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center