A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Manif antisecuritaire a Grenoble

From <sarkophage@no-log.org>
Date Thu, 14 Nov 2002 09:58:13 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________


Rassemblement :
Samedi 16 novembre 2002
14h place Notre-Dame, à Grenoble
__________

Lois sécuritaires : plus de répression pour plus de domination.

Face aux problèmes sociaux, à la misère et aux différents courants 
contestataires, le système réplique par une logique d'actions excluantes et 
répressives:- De la prison et des amendes pour les prostitué-e-s plutôt 
qu'une lutte contre le proxénétisme.- De la prison et 7500 euros d'amendes 
pour les mendiant-e-s plutôt qu'un plan de lutte contre la pauvreté- Des 
mesures contre les gens du voyages (prison, amende, confiscation du véhicule 
et retrait du permis de conduire) plutôt que d'obliger les mairies à leur 
fournir des terrains décents.- De la prison pour ceux et celles qui traînent 
dans des cages d'escaliers, ou qui insulteraient un-e représentant-e de 
l'ordre.Possibilité pour les policier-e-s de fouiller les véhicules quand et 
où ils-elles veulent. Fichage (génétique) généralisé, perquisitions qui 
laissent la porte ouverte à tous les abus. Le gouvernement a choisi son 
camp. Il signe une véritable déclaration de guerre contre les pauvres. 
Tou-te-s considéré-e-s comme potentiellement coupables, aujourd'hui les 
mendiant-e-s, les jeunes, les prostitué-e-s, les gens du voyage, demain les 
rmistes ? les chômeur-euse-s ? et ensuite ?

Cette loi est là pour protéger une classe dominante, une minorité de riches 
qui veulent défendre leurs privilèges, entouré-e-s d'une armée de 
policier-e-s. Cette loi impose une normalisation des comportements, 
s'attaque à ceux et celles qui sont dans la marge par choix ou par 
obligation, pour que les bourgeois « propres sur eux » puissent dormir 
tranquille. En cela elle prolonge la loi sur la sécurité quotidienne (LSQ 
mise en place par le gouvernement Jospin), qui s'attaque aux ravers, à 
celles et ceux qui ne peuvent payer leur titre de transport et renforce les 
milices privées (vigiles qui ont un droit de contrôle d'identité, 
d'interpellation, de port d'armes).Elle suit le mandat d'arrêt européen qui 
assimile celles et ceux qui contestent l'ordre établi à des terroristes, et 
la loi Perben qui permet de remplir les prisons d'adolescent-e-s et pénalise 
financièrement des familles qui sont déjà dans des difficultés sociales 
importantes (suppression des allocations familiales), bref rajoute de la 
misère à la misère.Ces différentes lois laissent toute une population à la 
merci de l'arbitraire policier. La police nous protège mais qui nous protège 
de la police ? Rien n'est prévu contre les violences et les « bavures » 
policières. Ces mesures sont mises en place dans un climat plus global de 
paranoïa alimentée par des médias au garde à vous, de campagnes 
anti-terroristes (Plan Vigipirate, LSQ ont été installé pour lutter contre 
le terrorisme…), de lutte entre le « bien » et le « mal » qui crée un 
véritable délire sécuritaire.Le matraquage médiatique qui accompagne ces 
lois est là pour distiller la peur parmi la population.Cette peur pousse à 
la soumission, à l'individualisme, à la délation, à la violence entre les 
pauvres, elle empêche de penser et de se rebeller contre une société 
violente et inégalitaire.Cette peur, alimentée par celles et ceux qui ont le 
pouvoir, est là pour renforcer l'ordre établi. Car la véritable insécurité 
est sociale, elle vient des licenciements massifs, de l'augmentation de la 
précarité, de la flexibilité, elle est permanente pour celles et ceux qui ne 
savent comment finir le mois, payer leur loyer, les études des enfants, pour 
celles et ceux qui ne savent où loger (alors qu'il y a 2 millions de 
logements vides en 2002)… Rien n'est fait contre la délinquance financière 
qui, des paradis fiscaux au sommet de l'état, profite à ces mêmes classes 
qui sont à l'origine des lois sécuritaires contre les plus pauvres. Car ces 
lois s'accompagnent d'attaques contre les travailleur-euse-s, les 
chômeur-euse-s… de la loi Fillon (renforcement de la flexibilité, non 
paiement du temps d'astreinte, licenciement simplifié…), aux gouvernements 
qui ne cessent de faire des cadeaux au patronat, en passant par la remise en 
cause du statut d'intermittent ou des retraites par répartition… D'un côté 
on aggrave les conditions de travail, de l'autre on durcit l'état policier 
pour museler toute contestation. Sois licencié-e, exploité-e, expulsé-e et 
ferme ta gueule ! C'est le projet de société de nos gouvernant-e-s.La 
répression est globale ; de plus en plus de militant-e-s risquent la prison 
pour leur engagement (Ahmed Meguini, Alain Hébert et José Bové ne sont que 
la partie visible de l'iceberg). Ces derniers mois à Strasbourg, à 
Dammarie-les-Lys, Saint Etienne ou Marseille la brutalité policière a frappé 
des manifestations. La seule réponse du libéralisme aux problèmes sociaux 
est la prison, l'isolement et la criminalisation des classes « non conformes 
» à ses logiques productivistes et concurrentielles. Nous opposons à la 
violence du capitalisme la lutte collective des différentes minorités 
visées, des travailleur-euse-s, des chômeur-euse-s.A la prison et au flicage 
nous opposons l'insoumission. A l'individualisme, à la concurrence nous 
opposons la solidarité.

Les intérêts des élites et de leurs sbires ne sont pas les nôtres.


Collectif Anti-Sécuritaire (Soutenu par : C.N.T., F.A., Mouvement des
Chômeurs et Précaires de l’Isère, SUD éducation, SUD PTT…)





*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center