A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Solidarité avec le squat Malas Pulgas - Valencia

From international@cnt-f.org
Date Sat, 9 Nov 2002 14:05:47 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________

Le secrétariat international de la CNT appelle à soutenir les camarades du 
squat "Malas Pulgas" de Valence, emprisonnés pour "association terroriste"!!

Depuis les années 80, il existe dans l'état espagnol, un mouvement 
d'occupation d'espaces abandonnés. Le but est de les réutiliser pour des 
activités sociales (expositions, débats, concerts, etc...) et de rendre ces 
endroits libérés-libres des circuits des institutions, du pouvoir et de la 
spéculation immobilière.  Depuis environ cinq ans, ce mouvement est 
constamment réprimé par la police, les délogements et les détentions se 
succèdent sans arrêt. L'état, la police et les médias essaient par tous les 
moyens de le criminaliser.

Suite au délogement du CSO (centro social okupado - centre social squatté) 
MALAS PULGAS, le 16 octobre dernier à Valence (Espagne), quatre personnes 
ont été mises en prison et accusées de plusieurs délits de terrorisme 
(désordres publics, coups et blessures, association illicite). Elles 
pourraient être condamnées à des peines de 10 à 15 ans. Ceci est le bilan 
d'une semaine de répression policière à valence, dont le seul but est 
d'anéantir, par le biais de la criminalisation d'abord et de la terreur 
ensuite, tout mouvement autonome et libertaire.

L'origine de ces faits a été la réalisation d'une manif fasciste, autorisée 
( !) par le gouvernement local. En réponse, plusieurs personnes et 
collectifs ont à leur tour appelé à une contremanifestation qui a été 
violemment réprimée par la police. Hypocrisie de nos démocraties : les 
forces de l'ordre protègent les fascistes et empêchent les gens de 
manifester pour la liberté ! A partir de ce moment, l'action de la police 
n'a fait qu'augmenter : intimidations, menaces, contrôles d'identité et 
arrestations sans motif.

Quelques jours après, et sans l'ordre judiciaire correspondant, la police, 
accompagnée de vigiles, ses sbires fascistes (les mêmes qui avaient organisé 
la manifestation), déloge le CSO Malas Pulgas (squatté depuis deux ans et 
demi). Les fascistes sont restés depuis dans l'immeuble pour le surveiller. 
Comme riposte à ces harcèlements, plusieurs actions directes ont été 
organisées.

Lors de ces actions, quatre personnes ont été arrêtées par la police en 
civil et emmenées au commissariat, où on les a isolées au secret.   Dans la 
rue, les actions de protestation et de solidarité avec les détenus se sont 
succédé. La police intervient dans tous les cas : identifiant, menaçant, 
empêchant les gens de se rassembler.   Ensuite la police a effectué 
plusieurs perquisitions au domicile des personnes arrêtées. Venus 
officiellement chercher des explosifs ils n'ont trouvé que des objets 
personnels usuels (livres, revues, photos, carnets d'adresses, ordinateurs).  
Vendredi 18 octobre, les détenus ont comparu devant un juge qui, se moquant 
de la présomption d'innocence, les a incarcéré sans caution. L'instruction 
reste secrète ; même l'avocat n'y a pas accès. Il semble qu'on les accuse de 
délits liés au terrorisme, punis de 10 à 15 ans de prison.

Cette accusation, totalement disproportionnée, s'appuie sur un montage 
policier, dans le plus pur style franquiste. Dans le cadre de l'actuelle 
escalade de la répression et du contrôle policier en Europe, le mouvement 
squatter, par sa confrontation directe au système, est un des premiers à 
être attaqué...

Les gouvernements occidentaux, régentant notre monde au service des 
puissances économiques, produisent la terreur pour restreindre toujours plus 
nos libertés.

Montrons leur que nous ne nous y soumettrons pas en exprimant notre 
solidarité avec les camarades incarcérés à Valence !

Nous vous demandons d'envoyer le message suivant aux adresses ci-dessous :

EXIGIMOS LA PUESTA EN LIBERTAD INMEDIATA DE LAS CUATRO PERSONAS ENCARCELADAS 
TRAS EL DESALOJO DEL CSO MALAS PULGAS  EN VALENCIA ! 
NO A LA CRIMINALIZACIÓN DE LOS MOVIMIENTOS SOCIALES

BASTA DE REPRESIÓN, DE CONTROL, DE MONTAJES POLICIALES

¡ ¡ UN DESALOJO, MIL OKUPACIONES ! !

Ambassade/Embajada <ambespfr@mail.mae.es>



*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center