A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) Infos luttes sociales #30

From Danielle_Rétorré <danielle.retorre@free.fr>
Date Fri, 1 Nov 2002 14:02:48 -0500 (EST)


Infos luttes sociales
Sender: worker-a-infos-fr@ainfos.ca
Precedence: list
Reply-To: a-infos-fr

 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________
Bulletin n° 30

31/10/02

Comité de soutien aux salariés et précaires en lutte d'Arcade, McDo, FNAC,
Disney, Virgin, etc.

Pour tout contact : ADC, 35-37, avenue de la Résistance, 93100 MONTREUIL -
Chèques à l'ordre de ADC.
_________________________________________________________________

Arcade

Compte rendu de la réunion du 30 octobre 2002

15 présents environ, dont des grévistes d'Arcade.

Pas de nouvelles de la part d'Arcade qui continue à faire le mort. Pas de
négociations.

La semaine d'action nous a bien occupés, mais elle a permis de faire appel à
des énergies qui jusque-là n'avaient pas été mobilisées. Dans le bulletin
précédent vous en avez déjà connu les débuts. Elle s'est poursuivie depuis
par des actions d'informations des clients des hôtels et de la population.
Jeudi 24 octobre, le collectif de solidarité et la CNT 93 ont déployé une
banderole sur le périphérique et organisé une diffusion de tracts.
Vendredi 25, ont été visité des hôtels du côté de Bercy et le Novotel des
Halles. La CNT-FAU de Paris VIII a lancé une pétition pour demander à la
présidence de rompre tout rapport de travail avec la société Arcade, la même
démarche ayant déjà abouti à la faculté de Villetaneuse. Dans la journée un
table d'information a été organisée et nous avons collecté 56 euros.
Samedi 26, les salariés du McDonald's de Strasbourg-St-Denis, de nouveau en
conflit avec le gérant du restaurant, et les grévistes d'Arcade soutenues
par le collectif de solidarité ont uni leurs forces pour d'une part bloquer
les McDonald's de la République puis des Champs-Elysées pendant plusieurs
heures, d'autre part pour intervenir dans les hôtels autour de la République
et de la gare de l'Est. La projection du film sur la grève à McDo (On n'est
pas des steaks hachés) et de la vidéo sur Arcade n'a pas eu lieu suite à des
problèmes techniques ; la conférence de presse prévue le matin a donné des
résultats modestes (vu la présence réduite de journalistes) mais
prometteurs. L'Humanité, et Le Courrier (Suisse), ont été les seuls à ouvrir
leur colonnes sur cette journée, mais d'autres canards y ont fait allusion
ou passé des brèves. La journée nous a semblé importante car elle a montré à
tout le monde l'utilité de l'entraide entre les luttes, au-delà des
frontières syndicales ou de catégorie.
Lundi 29 ce fut le tour des hôtels situés à la porte d'Orléans de recevoir
une visite. Les réactions positives suite à l'information fournie sont
parfois étonnantes : on va de la surprise amusée des clients du restaurant,
à la sympathie de membres du personnel, aux attitudes scandalisées de
clients japonais face aux conditions de travail imposées aux femmes de
ménage, à l'embarrassé « bon courage » de certains policiers appelés par les
hôtels.

Nous avons eu très peu de retours de province ou de l'étranger, en partie à
cause de l'accumulation d'initiatives qui se déroulent en ce moment, mais
aussi à cause d'une certaine lenteur à mettre les choses en place. Les
contacts directs semblent plus satisfaisants que ceux qui passent par la
toile, qui ont tendance à rester virtuels. Nous avons tout de même l'
impression que dans les semaines qui viennent d'autres copains pourraient
prendre des initiatives ailleurs qu'à Paris.
Sur le plan médiatique, bien qu'aucun journal n'ait publié nos communiqués,
nous avons pourtant l'impression que le milieu journalistique a été touché
et que quelque chose commence à bouger. Des initiatives sont à l'étude.
Vous pourrez écouter un entretien avec des grévistes, par exemple, dimanche
1er novembre, sur France Inter, à l'émission animée par Paule Ajac, -
Cosmopolitaine - entre 14h et 16h. D'autres commencent à s'intéresser à la
grève mais aussi aux conditions de travail dans le secteur du nettoyage.

Des copains nous ont demandé comment se déroulent concrètement les actions
menées sur les hôtels. Le scénario est simple : tandis que quelques
personnes diffusent des tracts aux portes de l'hôtel et décorent avec
affiches et autocollants les abords immédiats, la majorité des intervenants
s'engouffrent rapidement dans l'hôtel (mieux encore, dans le restaurant, s'
il y a un restaurant annexe), ce qui empêche toute réaction de la hiérarchie
qui se trouve débordée et dans l'impossibilité de chasser les intrus, ne
voulant pas faire de vagues face aux clients. La brutalité et l'agressivité
des vigiles ont souvent libre cours en absence de témoins. Une fois les
tracts distribués à tous les personnels et clients présents, on gueule un
peu pour mettre de l'ambiance, on discute avec ceux qui manifestent la
disponibilité à le faire, on expose dans le détail les conditions de travail
qui sont faites aux femmes de la sous-traitance, parfois des confettis et
des bouts de papiers sont lancés dans les locaux pour symboliser que le
travail reste à faire ; il n'est pas exclu, en fonction du climat et des
rapports de force, que d'autres initiatives puissent être prises, mais cela
reste confié à l'initiative et à l'appréciation des intervenants.
D'habitude on part assez rapidement sans attendre l'arrivée de la police,
que les responsables manquent rarement d'appeler, mais il est arrivé
plusieurs fois que des discussions soient entamés avec les policiers, qui -
face à un conflit du travail de cette nature - ont tendance à manifester une
certaine neutralité (surtout si on leur rappelle leur revendications de l'
année dernière), parfois un peu d'embarras se trouvant dans le rôle de
défenseurs des intérêts des négriers d'Accor, parfois quelques timides
phrases de sympathie.

Les cartes postales de protestation sont en cours de distribution. Vous
pouvez en réclamer - toujours à arcadesolidarite@hotmail.com - des
exemplaires ou la maquette, ainsi que la liste des adresses des hôtels ACCOR
dont Arcade assure le nettoyage (mais les cartes peuvent être envoyées aussi
à tous les hôtels ACCOR de votre région).

Stéphane  d'AC! a consacré une page à la grève d'Arcade sur le site :
http://www.ac.eu.org/actu-docs/arcade/arcade.htm
Allez-y voir ! Et sachez que la boite « contributions.ac@free.fr » reste
ouverte à tout document/infos à publier sur la lutte des salariées
d'Arcade...
Nous avons concentré sur cette page toute la documentation disponible à ce
jour.


RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE :

Vendredi 1er novembre relâche. Vu le nombre réduit de clients présents dans
les hôtels, nous prenons un peu de repos.
Samedi 2 novembre nous serons présents à la manifestation des sans-papiers
(Nation-Bastille-République).
Ce week-end a lieu à Dusseldorf, en Allemagne, le 5e conseil politique des
femmes. Une gréviste d'Arcade y sera présente et y prendra la parole.
Lundi 4 novembre à 18 h 30, rendez-vous au meeting avec José Bové à l'annexe
de la Bourse du Travail, 83 rue Charlot (Mo. République), où Faty
interviendra.
Mardi 5 novembre à 14 h au Palais de Justice, Mo. Cité, Accor et Arcade ont
attaqué les grévistes et Sud en demandant 40 000 euros d'astreinte. Vu que
José Bové et ses accolites passent au même tribunal à 12 h 30, il nous
semble important d'être présents à leur procès et de demander aux copains
qui y seront de rester aussi pour le procès contre les grévistes d'Arcade.

La prochaine réunion aura lieu mercredi 6 novembre à 18 h 30, comme d'
habitude au CICP, 21 ter rue Voltaire (M° Rue des Boulets ou Nation).





*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center