A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages _The.Supplement
{Info on A-Infos}

(fr) AZF plus d'un an après...

From CNT AIT <cnt.ait@wanadoo.fr>
Date Mon, 23 Dec 2002 12:30:01 -0500 (EST)


 _________________________________________________
   A G E N C E  D E  P R E S S E  A - I N F O S
            http://www.ainfos.ca/
        http://ainfos.ca/index24.html
 _________________________________________________


[titre d'A-infos-fr]

*AZF*

-> http://cnt-ait.info/article.php?id_article=520

Plus d'un an après cette terrible journée du 21 septembre qui a frappé
et meurtri une bonne partie de la population de la zone la plus proche
de l'usine, tout est mis en place pour nous faire oublier et nous
habituer à vivre avec le risque aux portes des cités.

L'Etat, Total et toute la clique des rapaces du profit à n'importe quel
prix (que valent nos vies ? Rien dans leurs calculs spéculateurs), par
presse écrite, radio et télé corrompues, asservies, nous serinent petit
à petit, quotidiennement, de façon insidieuse, et nous préparent au
redémarrage total de Tolochimie et SNPE .

Le groupe SNPE, entreprise publique créée en 1971, travaille dans les
domaines de la "chimie fine" et des "matériaux énergétiques". Entendez
par ceci : poudres et explosifs, dont une partie bien évidemment
réservée à la production militaire : munitions pour petits et moyens
calibres, munitions pour chars et artilleries, explosifs pour missiles,
bombes et mines. Plus d'un an après, les victimes, dont on ne peut avoir
le chiffre exact, sont toujours dans les difficultés. Handicapées à vie,
devant faire des démarches inadmissibles pour faire valoir leurs droits
à réparation, devant faire l'avance de sommes d'argent pour pouvoir
obtenir un fauteuil roulant. Enfants atteints de surdité pour la plupart
irréversible, qu'il faut équiper de prothèses auditives dont personne ne
veut assurer le paiement. Merci TOTAL profit, merci L'ETAT. Avec du
chariti-buziness, on endort le reste de la population. Un passage à
TV-merde pour tirer la larme à l'oeil, un p'tit coup de "mettez la main à
la poche, soyez solidaires", le tout orchestré par des animateurs aussi
ringards que serviteurs serviles du pouvoir, et qui une fois le
spectacle terminé iront faire bombance avec la guirlande de vedettes
venues participer à l'imposture médiatique.

Tout est bon pour dédouaner les véritables coupables.

Total qui tue ici et qui massacre en Birmanie. Total qui dégueule sa
merde noire sur les plages, détruisant faunes et flores. Total qui joue
avec la vie des travailleurs. Montant les ouvriers contre la population,
avec l'aide des syndicats réformards à la solde du patronat et du capital.

L'Etat, exploiteur de la SNPE, fabrique mortifère.

L'Etat à qui nous laissons le droit d'assassiner où il veut, quand il veut.

L'Etat qui s'organise une commémoration avec la complicité
d'associations, quelques gerbes de fleurs, des discours, un Houste
pleurnichard (le même qui voulait s'enchaîner aux grilles de l'usine
pour empêcher tout redémarrage). De la musique pour nous endormir, des
C.R.S. pour empêcher le peuple de s'exprimer (destruction d'une
banderole où des gens conscients avaient écrit "SNPE : bombe chimique.
Douste, Etat, industriels responsables et coupables"). Et Plus jamais ça
ni ici ni ailleurs, qui s'était entendu avec les autorités, qui avait
négocié le trajet et l'heure de la manif., pour que celle-ci ait lieu
une fois les cérémonies officielles terminées. N'étant en cela que des
complices du pouvoir capitaliste, des intrigants politiciens jouant le
rôle que l'Etat vous concède et ne faisant qu'ajouter à l'ignominie
subie par les populations sinistrées. Demain vous sortirez dans la rue
avec des banderoles pour protester contre une guerre ou telle autre
merde produite par le système, alors qu'ici même vous vous êtes évertués
à récupérer la révolte au seul but habituel d'obtenir des strapontins
dans les sombres arcanes du pouvoir.

Peu vous chaut que des usines fabriquent de l'armement, développent des
technologies de massacre de populations ici ou ailleurs. Sachez pour
finir, que non seulement pour moi, mais aussi sûrement pour pas mal de
laissés pour compte, vous n'avez droit qu'à une seule déclinaison : vous
êtes des ennemis de la classe ouvrière, de ceux qui subissent, des
ennemis du peuple !

Le débat de fond sur la fermeture des usines, on n'en parle plus. Passé
à la trappe. Le massacre de populations entières est commenté au même
titre qu'un banal fait divers.

Serons-nous parmi, et combien serons-nous la prochaine fois, victimes
sacrifiées sur l'autel du profit capitaliste ?

Un survivant d'ici

Article du Combat Syndicaliste de Midi-Pyrénées n°78 - Déc. 2002 - Janv.
2003
-> http://cnt-ait.info/article.php?id_article=520

____________________________
Actualité de l'Anarcho-syndicalisme
http://liste.cnt-ait.info
http://cnt-ait.info
Contact@cnt-ait.info


*******
*******
 ****** Agence de Presse A-Infos ******
 Information d'intérêt pour et au sujet des anarchistes

 Pour s'abonner -> écrire à LISTS@AINFOS.CA
 avec le message suivant: SUBSCRIBE A-INFOS-FR
 Pour plus d'info -> http://www.ainfos.ca

 Vous voulez reproduire ce message?
 Pas de problème, veuillez s'implement inclure cette section.


A-Infos Information Center