A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Dossier "Un Mumia, des Mumia" (2)

from lechatnoir@post.club-internet.fr
Date Tue, 7 Mar 2000 07:10:41 -0500


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

MUMIA DOIT ÊTRE LIBÉRÉ!

Mumia est originaire de Philadelphie, né en 1954, il
commencera très tôt a se bouger. 

En 1968, en Alabama, Mumia et trois compagnons, Eddie,
Alvin, Dave ( 14-15 ans), s'incrustent dans le meeting
du candidat ségrégationniste à la Maison Blanche
George Wallace. Avec leurs coupes Afro, ils paraissent
tels une poignée de haricots noirs dans une marmite de
haricots blancs en ébullition. Face à la tribune, et
en levant le poing, Ils hurleront : "Pouvoir noir,
pouvoir noir, ungawa!". George Wallace rétorque:
"renvoyez-moi ces nègres en Afrique!" Il s'en suivra
pour tous les quatre une expulsion musclée à laquelle
participera la police. Quelques instants plus tard
tandis qu'un nouveau passage à tabac se prépare, Mumia
songe un instant pouvoir attendre le secours d'un
policier, lequel se rue sur lui et lui décoche, tandis
qu'il se trouve au sol, un magistral coup de pied dans
la tête. Mumia déclare dans son ouvrage "En direct des
couloirs de la mort": "Je voue une éternelle
reconnais-sance à ce flic anonyme, car son coup de
pied, m'a expédié tout droit chez les Black Panthers
Party." Il s'y occupera  durant plusieurs années de
l'information, de la communication, des relations
internationales. Le journal du BP Party tire à 250 000
exemplaires par semaine et le mouvement entretient des
relations politiques avec l'ANC d'Afrique du Sud,
L'OLP, Cuba, l'Algérie, la Chine ...

Mumia quittera le BPP au début des années 70, à cause
de conflits internes entre deux sensibilités de la
côte Est et côte Ouest, conflit attisé et
instrumentalisé par le FBI. Mumia s'impliquera comme
chroniqueur dans une radio très prisée de
Philadelphie. Surnommé la voix des sans voix dans son
ghetto, ses chroniques feront le tour des Etats-Unis.
Toujours présent sur le concret des événements, sa
rencontre avec la communauté MOVE constituera un
nouveau tournant dans son engagement. Tout d'abord
réticent à leur égard, il réalisera plusieurs
reportages sur les actions de la communauté en conflit
permanent avec le système et les autorités de
Philadelphie. Menacé de licenciement par son directeur
d'antenne, il prendra néanmoins fait et cause pour
MOVE face à la répression féroce que subit ce groupe.
Notamment en 77 lors d'un siège orchestré par les
forces de police du quartier de Powelton, dans l'ouest
de la ville. A l'issue d'une campagne de propagande
média, le chef de la police déclare:" Assiégez les
jusqu'à ce qu'ils n'aient plus rien à manger!" Le 8
août 78, soit près d'un an plus tard, Rizzo ordonne la
levée du siège. Un coup de feu d'origine inconnu part!
Celui ci déclenche un orage de tirs par 600 policiers
assiègeurs du quartier. Un policier est tué, 10
militantEs de Move seront arrêtéEs et accuséEs de
meurtre, incarcéréEs. Dès lors, Mumia, qui a pris
position, fait son job de journaliste enquêteur! Il
sera menacé par l'establishment, et concrètement
menacé d'exécution. 

"Un jour, en allant au travail à pied, je suis passé
devant une voiture de police, j'ai jeté un coup d'oeil
sur le chauffeur, blanc, cheveux bruns, lunettes
noires. Il a souri, a sorti sa main de la fenêtre, a
dirigé son index vers moi, le pouce tenu en arrière
comme le chien d'un pistolet. Pan, pan, pan! le doigt
est parti en arrière, comme sous l'effet du recul,
puis le policier tel un cow-boy, a soufflé sur le
doigt comme pour faire partir la fumée avant de le
remettre dans une gaine imaginaire". M.A-J, dans Live
>From Death Row, ("en direct des couloirs de la mort")

Quelques années plus tard la police passe a l'action!
Mumia déclare au cours de son procès: "Le 9 décembre
1981, la police a tenté de m'exécuter dans la rue. Ce
procès est la conséquence de leur échec. Tout comme
les policiers ont essayé de tuer mes frères et soeurs
de la famille Africa le 8 août 78".

____________________________

Ce texte est tiré d'un dossier, qui a commencé à
passer en rafale hier sur A-Infos. Le dossier lui même
est extrait du Chat Noir n°35, journal communiste
libertaire et d'écologie sociale de Chamagne-Ardenne.
Ces textes s'inscrivaient dans le cadre d'une semaine
d'action "Un Mumia, des Mumia" qui s'est déroulée du
14 au 20 février 2000 dans plusieurs lieux de la ville
(rencontres dans les quartiers, conférences, films,
débats, graphs et musique - chanson française, rock,
hip-hop). En dehors des organisateurs et des musiciens
(100 personnes), plus de 500 personnes ont participé à
au moins une des manifestations.

Le Chat Noir c/o EGREGORE, BP 1213, 51058 REIMS Cedex,
France
Abonnement : 35 FF pour 5 numéros, 70 FF pour 10
numéros.

lechatnoir@post.club-internet.fr
__________________________________



                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@tao.ca
               REPLIES: a-infos-d@lists.tao.ca
               HELP: a-infos-org@lists.tao.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@tao.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)


A-Infos
News