A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Témoignage sur la brutalité et la répression policière au Sommet du Québec et de la jeunesse

from worker-a-infos-fr@lists.tao.ca
Date Thu, 2 Mar 2000 15:30:28 -0500


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

Le Sommet de (la brutalité policière envers) la
jeunesse

--> Un texte de François Guillette, un des 4
manifestant-e-s arrêté-e-s le 23 février dans une des
manifs contre le Sommet de la jeunesse.

Pour un sommet, c'est un sommet! J'ai vécu des
dizaines de manifestations, mais celle-ci dépasse tout
ce que j'ai pu voir en termes de brutalité policière
gratuite. Nous manifestions pacifiquement tel que le
permet la Charte des droits article 2 (...liberté de
conscience, de pensée, d'opinion, d'expression, de
réunion pacifique...), quand les policiers nous ont
attaqués à coups de lacrymogènes pour ensuite nous
rouer de coups de matraques. Le grand «Boubou» de la
police n'a manifestement jamais lu la Constitution.
Mais, de toute façon, une multitude de lois
anticonstitutionnelle (comme l'«attroupement illégal»
par exemple) leur laissent jeu ouvert pour assoiffer
leur «power trip». Oui, les policiers ont été agressés
après avoir tiré les premiers coups de gaz par deux
cocktails Molotov et par deux boules de billard
lancées par quelques rares manifestant-e-s sur les 2
500 présents. Ces gens, bien que je prône l'action
pacifique et ne cautionne pas ces actions, avaient
toutes les raisons de s'attaquer à ceux qui brimaient
nos droits fondamentaux.

Le lendemain matin, notre manège de dénonciation a
repris. «Dans' rue les jeunes!» de s'exclamer un
policier qui cerne bien l'espace véritablement réservé
aux jeunes par le gouvernement Bouchard et le reste du
parti unique du Québec (l'aile libérale et adéquiste)
dans la société. La manifestation continue, beaucoup
plus calme que celle de la veille. C'est dans cette
petite réunion pacifique que je fus arrêté
arbitrairement, au hasard dans la foule.

Les policiers m'ont sauvagement fauché les jambes et
retenu les bras, de façon à ce que ma tête goûte
pleinement le grillage métallique de l'entrée alors
que je leur signifiait mon intention de coopérer.
Cette technique, qui vaut bien le célèbre bottin de
téléphone, visait sûrement à me déstabiliser
suffisamment afin que je sois plus vulnérable à
l'intimidation d'un policier anti-émeute qui tentait
de me faire peur avec son masque à gaz et ses paroles
haineuses et menaçantes. Qui tentait aussi de me faire
oublier que l'on n'a respecté aucun de mes droits, que
les policiers ont refusé de s'identifier, qu'ils ne
m'ont pas lu mes droits et qu'ils m'ont lacéré les
poignets à l'aide de «tie wrap». Malgré tout, je vois
bien que les policiers ont conscience de la misère
dans laquelle le gouvernement nous pousse, ils ont eu
la gentillesse de nous garder à dîner.

J'ai premièrement été accusé d'incitation à une émeute
(émeute qui n'a jamais eu lieu), pour ensuite être
accusé d'avoir bousculé les agents de l'ordre établi
avec mes 130 livres! J'ai finalement appris par le
journal que je serais sommé de comparaître pour
attroupement illégal, loi fourre-tout et
anticonstitutionnelle. Etre victime de brutalité
policière ne fait que légitimer notre combat pour la
démocratie. Ce qui me lève le coeur, c'est de voir
avec quelle désinvolture les policiers bafouent la
constitution pour leur sadique plaisir.

Mais pour quelles raisons manifestions-nous donc?
Premièrement, contre le caractère antidémocratique de
l'exercice: les jeunes ne représentaient que 30% des
invités, ces derniers n'ont pas été élus ni même
mandatés par la jeunesse pour les représenter. Les
groupes présents sont, dans l'ensemble des pions du
P.Q. (pensons seulement à la FECQ et à la FEUQ). Le
président, M. Bouchard, était en flagrant conflit
d'intérêts à ce poste. L'ordre du jour était présenté
par le gouvernement et non par la jeunesse, on évitait
soigneusement les vrais problèmes de la société. De
plus, M. Bouchard n'avait aucune raison ni légitimité
pour inviter des VIP comme M. Péladeau (1). Le
patronat n'avait rien à foutre à ce sommet. Ne vous
inquiétez pas, grands patrons, vous allez toujours en
avoir du «cheap labor» et vous ne paierez jamais votre
juste part d'impôts. Les buts du Sommet m'ont paru
plutôt amusant. Intégrer les jeunes? À quoi? Au
système judiciaire? En définitive, le gouvernement
aurait dû laisser l'organisation du Sommet et la
préparation de l'ordre du jour à des jeunes mandatés
pour ce faire par la jeunesse et surtout, leur confier
le soin d'inviter les gens pertinents. C'est pas avec
Péladeau qu'on humanisera le Québec! Il faudrait
donner un petit cours de démocratie à Bouchard qui en
a manifestement besoin.

L'Autriche bénéficie certainement d'un système
électoral plus représentatif que le nôtre, ce qui
n'est pas difficile, mais ce n'est pas une raison pour
imiter M. Haider (Remarque subjective et tout à fait
gratuite qui soulage mes courbatures et mes
contusions!).

[Lettre publiée dans l'édition du 29 février d'Impact
Campus, l'hebdo étudiant de l'Université Laval]

__________
Note:

(1) figure de proue de la nouvelle bourgeoisie made in
Québec. Péladeau est le propriétaire d'une des plus
florissantes entreprise d'impression en Amérique du
Nord (il est dans les 10 plus gros au monde) et de la
chaîne de journaux les plus lus au Québec et au Canada
(il est autre le propriétaire du Sun de Toronto, le
quotidien de langue anglaise le plus lu au pays, et du
Journal de Montréal, idem pour ce qui est du français)
sans parler de sa chaîne de télévision (TQS) et de son
nouveau secteur Internet (le portail francophone
canoe.com). Bref un de nos authentiques grands
bourgeois...



                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@tao.ca
               REPLIES: a-infos-d@lists.tao.ca
               HELP: a-infos-org@lists.tao.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@tao.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)


A-Infos
News