A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) @den News de contre info culturelle no 17

From "Gilles M" <gilamaison@skynet.be>
Date Mon, 3 Jul 2000 15:10:21 -0400


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

Edition du 02/07/2000 No 17

J'ai tout donné au soleil. Tout sauf mon ombre.
                      ‹Guillaume Apollinaire, Alcools

http://users.skynet.be/aden-news/

----------------------------------------------------
--> Les brèves.
----------------------------------------------------

Bois de la Cambre: 
massacre à la tronçonneuse.

C'est un chêne qu'on abat. Aujourd'hui, l'incurie des
ministres de la Région bruxelloise va assassiner un
festival qui fonctionnait bien depuis une dizaine
d'années. Chaque année, le festival ' Les dimanches du
Bois de la Cambre' organisé par le Travers rassemble
des milliers de Bruxellois pour les livrer au jazz et
à la musique classique. Or, le pouvoir subsidiant, à
savoir la Région bruxelloise, a décidé, à trois jours
du festival, de reporter l'octroi des subsides.
Logiquement, la direction du Travers a directement
décidé d'annuler le premier concert, à savoir une
prestation du sextet de Nathalie Loriers. C'est ainsi
qu'un public médusé a pu découvrir ce matin, Jules
Imberechts, patron du Travers, décocher une volée de
bois vert bien méritée aux gouvernements qui
assassinent chaque jour la culture. Car ce lynchage
risque aussi d'entraîner dans sa chute la formidable
boîte de jazz Travers ( voir @den no8 sur le site) qui
avait fait de ce festival sa principale activité
estivale ( avec le festival Estival) Travers est au
bord de la liquidation. Et si cette boîte ferme, le
jazz aura encore un peu plus le blues et le Bois de la
Cambre aura encore plus de glands. Alors votre soutien
est très important: 
www.cyclone.be/travers =

----------------------------------------------------
Patrick Bruel étonne.

Malaise et surprise dans l'émission de Thierry Ardison
"Tout le monde en parle." L'émission du 10 juin
dernier réunissait Patrick Bruel et le très libéral
Alain Madelin ,ancien ministre chiraquien. Ardisson
(1) évoqua le passé de Madelin qui dans sa jeunesse
appartenait à un groupuscule d'extrême droite:
Occident. La grande spécialité de ce groupe était de
casser du gauchiste à coups de barre de fer en 68. Ce
qui ne devait pas forcément être le meilleur moment
puisque le joli mois de mai a permis à beaucoup de
fachos de goûter de près de la barre à mine également.
Mais au 21ème siècle, Madelin porte la cravate et
sourit à en faire gerber la plus coriace des
belles-mères. Madelin passe à la télé et Ardisson lui
offre la possibilité de s'expliquer: Occident était
soi-disant un groupe antistalinien qui luttait contre
la terreur communiste au Vietnam. ( Sic !) et
d'ajouter qu'entre la peste et le choléra, à savoir le
communisme et le fascisme, tout le monde pouvait faire
des erreurs. C'est alors qu'intervient courageusement
Patrick Bruel, interloqué, il défendra avec brio que
communisme et fascisme ne s'amalgament pas. Et moi de
reprendre trois fois du dessert.

(1) Ardisson est bien loin d'être un homme de gauche,
il revendique ouvertement le retour de la monarchie en
France. Avouons que ce n'est pas le thème le plus
progressiste qui soit.

Source: Le Monde Télévision, 26/06/2000.
----------------------------------------------------
Au secours, la littérature raciste revient !

Nous savions que le fascisme n'était pas mort en 1945.
Nous le savions ! Bien sûr, il y a la pointe de
l'iceberg: l'Autriche et sa mauvaise Haïder de
nazisme. Mais il y a d'autres signes. Plus profonds,
plus inquiétants. Depuis quelques mois, en France,
ressortent des romans, des textes à connotation
antisémite. Cette dynamique vient de franchir un pas
supplémentaire avec l'affaire Renaud Camus qui a
récemment publié un livre "La campagne de France" aux
propos sévèrement antisémites. Face au tollé de
certains intellectuels, le livre fut retiré de la
vente mais réussit à se forger un énorme capital de
sympathie dans une partie importante de
l'intelligentsia française. Etrange quand on sait que
Fayard, l'éditeur(1), n'en est pas à sa première
bavure antisémite. (2) Autre signe révélateur, on
parle de plus en plus de rééditer les pamphlets les
plus violemment antisémites de Céline. Signe des temps
plutôt inquiétant.(3) Soulignons l'excellent analyse
de Philippe Val (4): "Tout cela n'arrive pas par
hasard. Depuis 1945, la droite n'a plus de grands
penseurs, de grands artistes ‹Drieu, Céline, Rebatet,
Chardonne, Brassilach, Léon Daudet et tant d'autres,
ne sont plus sortables en société. Et la droite en a
marre. Lentement, sûrement, avec la complicité de
l'indifférence générale, elle est en train de
réhabiliter ce qui, pour elle, constitue une image
légitime de cette France profonde. Maurras, Céline et
leurs avortons contemporains sont en voie de
banalisation." Val se lance alors dans une très belle
idée de la littérature: " Je pense qu'il ne peut pas y
avoir de littérature raciste. Pour moi, c'est aussi
impossible que de l'eau sèche ou un rond carré. Il y a
eu quantité de racistes qui ont fait de la
littérature, mais seulement lorsque leur racisme ne
s'exprimait pas dans leurs écrits. L'écrit raciste
entre dans une autre catégorie. Il est une propagande
utilitariste qui n'a de commun avec la littérature que
l'utilisation de l'encre et du papier. La valeur
d'Homère, d'un conte africain, d'une légende bretonne
c'est qu'éventuellement n'importe quel lecteur, d'où
qu'il soit, quels que soient son origine, son âge ou
son sexe, peut y trouver son histoire. La littérature
rassemble, et sa raison d'être est son universalité.
Elle est le contraire de l'exclusion de l'autre." Rien
à ajouter et vous ?

(1) Le PDG de Fayard, Claude Durant est l'homme qui
propulsa Soljenitsyne dans l'édition française. Le
dissident soviétique est actuellement connu pour ses
positions conservatrices très sévères.

(2) Voir la publication "Bible du tiers monde" au
relent d'antijudaïsme primaire.

(3) Source: L'événement du jeudi, no28, 25 mai 2000.

(4) Val est éditorialiste à Charlie Hebdo, ce texte a
été publié dans ce journal le 7 juin 2000
----------------------------------------------------
Le murmure des murs.

Jusqu'au 16 juillet, vous pouvez vous rendre aux
11èmes rencontres des arts graphiques de Chaumont. Le
thème de l'année ? L'affiche engagée ! Le spécialiste
de l'affiche politique Alain Weill donne son avis sur
cette manifestation: " Pour tous ceux qui aiment
l'affiche, cela fait chaud au coeur. Car dans un monde
où les rues deviennent de plus en plus aseptisées, et
où la photographie, sous la pression des grandes
agences de pub, a submergé la création graphique, quel
rôle reste-t-il au plus vieux média du monde ?" Pierre
Bernard, de l'agence Grapus ajoute: " La rue était un
monde débordant de vitalité, les palissades se
couvraient sans cesse d'affiches que d'autres
recouvraient aussitôt, le seau de colle était l'arme
de base du militant ‹Le premier problème, pour un
graphiste, était de se faire remarquer dans ce
tumulte. Puis les partis ont commencé à donner leurs
campagnes à des agences. Les images se sont
banalisées, affadies. Le drame, c'est que les images
forment un fond essentiel de notre culture. Quand
elles sont médiocres, quand elle manquent de justesse
ou de force, nous perdons confiance en elles. Nous
devenons méfiants."

Info: 03 25038680.

Source: Télérama, 24 mai 2000
----------------------------------------------------
L'hypocrite Institut.

A quoi cela sert de s'appeler l'Institut du Monde
Arabe, d'avoir la vocation de faire découvrir la
merveilleuse culture arabe et de pourtant interdire
des livres dans sa propre librairie ? L'IMA qui siège
à Paris refuse toujours de mettre en vente le livre de
Taoufik Ben Brik, "Une si douce dictature". Le livre
paru à La Découverte s'attaque à la dictature
tunisienne du très bon ami de la France Ben Ali. Et
malgré tous les efforts de la censure tunisienne, le
livre est un best-seller. Désolé Monsieur Ben Ali.

Source: Le Journal du mardi, no57, 27 juin 2000
----------------------------------------------------
Des nouvelles du site.

Le site d'@den est encore en construction. Vous aurez
bientôt droit à une très large interview inédite du
Massila Sounds System, à une présentation bien plus
détaillée du projet @den, de la mise en ligne des deux
derniers numéros d'@den et à une relecture générale de
tous les numéros. Et ce n'est qu'un début.
----------------------------------------------------
Les archives.

Sade, le sulfureux marquis s'attaque au péché
originel, dans le but de démontrer l'absurdité du
dogme de l'enfer :

"O mes amis ! je vous le demande, un homme rempli de
bonté planterait-il dans son jardin un arbre qui
produirait des fruits délicieux, mais empoisonnés, et
se contenterait-il de défendre à ses enfants d'en
manger, en leur disant qu'ils mourront s'ils osent y
toucher ? S'il savait qu'il y eût un tel arbre dans
son jardin, cet homme prudent et sage n'aurait-il pas
bien plutôt l'attention de le faire abattre, surtout
sachant très bien que, sans cette précaution, ses
enfants ne manqueraient pas de se faire périr en
mangeant de son fruit, et d'entraîner leur postérité
dans la misère ? Cependant, Dieu sait que l'homme sera
perdu, lui et sa race, s'il mange de ce fruit, et non
seulement il place en lui le pouvoir de céder, mais il
porte la méchanceté au point de le faire séduire. Il
succombe et il est perdu ; il fait ce que Dieu permet
qu'il fasse, ce que Dieu l'engage à faire, et le voilà
éternellement malheureux. Peut-on imaginer rien au
monde de plus absurde et de plus cruel ! Sans doute,
et je le répète, je ne prendrais pas la peine de
combattre une telle absurdité, si le dogme de l'enfer,
dont je veux anéantir à vos yeux jusqu'à la plus
légère trace, n'en était une suite affreuse." Sade,
Histoire de Juliette.

A la semaine prochaine et merci aux personnes qui ont
permis au site de jouir de 320 passages.

Gilles Martin, gilamaison@skynet.be

                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@tao.ca
               REPLIES: a-infos-d@lists.tao.ca
               HELP: a-infos-org@lists.tao.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@tao.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)


A-Infos
News