A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Solidarité avec les grévistes de lUNAM

from worker-a-infos-fr@lists.tao.ca
Date Fri, 11 Feb 2000 03:54:15 -0500


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

Information en anglais

Tandis qu’A-Infos continue de se démener pour fournir
une information de qualité sur la lutte des grévistes
de l’Université Nationale Autonome de Mexico (UNAM)
dans plusieurs langues (principalement en anglais et
en espagnol, évidemment l’EZLN qu’ils ont maintenant
un lien en anglais à propos de la situation à l’UNAM
sur leur site web. Apparemment, d’après Alvaro qui a
posté la nouvelle sur A-Infos-En, que ça donne un bon
background sur la lutte ainsi qu’une section sur ce
qu’il est possible de poser comme geste de solidarité
et des informations pour prendre contact. La page est
disponible à : ezln.org/unam/presos-eng.html

Lettres de grévistes emprisonnés

Parallèlement, Shannon Young a envoyé sur la liste
anglaise des traductions de lettres envoyées par les
grévistes emprisonné-e-s à leurs familles et à leurs
camarades. En voici une traduction sommaire :

«À nos parents :

     Durant les plus récents événements qui nous sont
arrivés, nous, vos enfants, déclarons que toutes les
accusations portées contre nous sont fausses; ne
tombés pas dans ce jeu tragique et sale que les
autorités ont commencé. Pères, mères, le seul crime
commis par vos enfants est d’avoir défendu le droit
des plus nombreux à une meilleure éducation. Dans ces
moments, nous avons besoin de tout votre soutien pour
sortir de cette épreuve victorieux. Chacun d’entre
nous a accepté la responsabilité que ce mouvement nous
offrait et nous l’assumons de la même façon que nous
espérons que vous accepterez ce grand défit que seul
l’amour et l’unité familiale peuvent faire avancer.
     Ne déprimez pas et ne soyez pas triste; au
contraire, considérez avec fierté ce que vos enfants
ont accomplis : le réveil de la conscience dans un
peuple qui est malade et fatigué des mauvais
traitements et de l’humiliation que le mauvais
gouvernement nous inflige depuis des années. Pour ce
qui nous concerne, n’oubliez pas que nous vous aimons,
que vous êtes ici avec nous et pour toujours, avec
tout le respect, l’affection et votre amour.
            -Vos enfants injustement emprisonnés

Mère, père, écoutez : votre enfant continu de se
battre !»

Voici une traduction toute aussi sommaire de la
seconde lettre :

«À nos companeros du CGH (le conseil de grève, ndlt) :
     Companeros, camarades et amis : Après le crime
brutal commis dans notre université bien-aimée  au
mains de la police d’État, nous pensions que tout
était perdu; le traitement reçu par le gouvernement
finissait par nous laisser avec le moral à terre. Si
ce n’avait été d’un large groupe de parents et d’amis
de la bataille qui nous ont rencontré quand nous
sommes arrivés, chacun criant «vous n’êtes pas seuls»,
le monde aurait put s’arrêter ici. Avec fierté, nous
découvrons aujourd’hui que vous continuez le combat,
que vous n’abandonnez pas, que vous ne laissez pas la
campagne criminelle, menée par les médias de masse,
qui a commencé contre nous gagner. Nous ne pouvons
être avec vous, mais cela ne veut rien dire si vous ne
continuez pas de vous battre; Nous avons perdu une
bataille, mais la guerre n’est pas finie. Eux, ceux
qui ont le pouvoirs, pensent qu’ils nous brisés; mais
ce n’est pas si certain. Non, aussi longtemps qu’il y
aura un militant à l’extérieur, qui continu de
pousser, qui continu le combat; parce que même s’ils
pensent en avoir finis avec nous, qu’ils nous mis hors
de combat, ils auront toujours le doute que quelque
part dehors, il y a quelqu’un qui reste libre, qui
reviendra pour tout recommencer. Aujourd’hui nous
sommes tombés, mais nos esprits continuent de vivre,
étant nourri à vos côtés. Nous contons sur vous
puisque la destiné nous à séparé. Ne vous rendez pas.
Ne vous laisser pas intimider, parce que la lutte
n’est pas finie
                       -Vos companeros emprisonnés par
la tyrannie étatique»

-Traduction de l’anglais : Nicolas pour A-Infos-Fr

                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@tao.ca
               REPLIES: a-infos-d@lists.tao.ca
               HELP: a-infos-org@lists.tao.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@tao.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)


A-Infos
News