A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) Turquie : rapport d'un prisonnier anarchiste

From "CHARLES LEGRAND" <pippikrakra@hotmail.com>
Date Sun, 31 Dec 2000 12:33:00 -0500 (EST)


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

(fr) Turquie : rapport d'un prisonnier anarchiste
 
Traduction de I-AFD_2@anarch.free.de (FdA/IFA Hamburg)
Date, samedi 30 décembre 2000 00:53:26 -0500 (EST)
  
Note de la version anglaise :
Nous venons de recevoir cette lettre d'un anarchiste
en Turquie. Elle décrit les conditions effroyables des
prisonniers anarchistes dans les prisons turques. Nous
avons décidé de ne pas révéler le nom du
correspondant.

------------------------------------------------------
"Je suis prisonnier anarchiste depuis 5 ans. La DGM de
Malatya, (la DGM est une cour de sécurité de l'état)
m'a condamné à 15 ans, car je ne voulais pas renier
mon identité et mes idéaux anarchistes. J'ai dû dealer
avec toutes sortes de problèmes. Dans la prison de
Malatya, j'ai été mis dans l'aile des prisonniers
marxistes-léninistes, qui ne m'ont pas accepté en tant
qu'anarchiste, mais en tant que prisonnier ordinaire
et non prisonnier politique. Seul le PKK m'acceptait à
la condition de ne parler d'anarchisme avec personne.
En insistant, ils m'ont laissé un peu tranquille, mais
ne m'ont pas reconnu en tant qu'anarchiste. Le PKK a
été  plus modéré avec moi, car dans le passé, je
m'étais défendu devant la DGM en tant qu'anarchiste
Kurde. Si cela n'avait pas été le cas, le PKK ne
m'aurait jamais laissé entrer dans son bloc. Je n'ai
donc pas eu d'autre choix que de demander mon 
transfert à la prison de Burdur. À Burdur, il y avait
4 autres prisonniers anarchistes. Certains d'entre
eux, qui avaient un background gauchiste, étaient
devenus anarchistes en prison. J'avais été torturé
lors de mon arrestation. J'avais donc de la difficulté
à respirer, mal au foi et des problèmes aux yeux et
aux oreilles. Mais j'étais avant tout très traumatisé.
Dans ma cellule, il n'y avait pas l'air conditionnée
et mon état de santé s'est vite aggravé. J'avais des
problèmes de respiration et parfois des malaises. Je
proposais donc à mes camarades anarchistes de nous
faire transférer dans un bloc avec l'air conditionnée.
Ils étaient d'accord. Les autorités pénitentiaires,
elles, ne l'étaient pas. On nous a dit de contacter
les représentants du comité des prisonniers, qui est
contrôlé par les marxistes-léninistes. Je leur
expliquais donc le problème. Pendant ce temps, je
n'avais pas encore pu voir un médecin. Je parlais
aussi aux représentants du MLKP (parti communiste
marxiste-léniniste) et du PKK et leur demandais de
l'aide. Ça les a mis en colère. Ils ont refusé de nous
aider, parce que nous étions anarchistes et pas
révolutionnaires". Ils ne nous considéraient pas comme
" révolutionnaires ". Ils nous ont dit d'arrêter de
créer des problèmes. J'en ai discuté avec mes
camarades et nous avons décidé de demander de nous
faire transférer dans une prison sans marxiste. Un de
mes amis m'a conseillé de rester dans une unité de
prisonniers politiques, jusqu'à ce que j'aille mieux.
J'ai d'abord refusé, puis j'ai pris peur, car je
tombais de plus en plus souvent inconscient. Je
décidais de le dire aux représentants du comité des
prisonniers. Le MLKP m'a immédiatement refusé l'accès
à leur bloc. Le PKK lui ne m'acceptait  qu'à condition
d'être un citoyen "normal". Ceci m'a profondément
blessé et je refusais. Pendant ce temps, le comité des
prisonniers refoulait mes visiteurs. Tout ça, parce
que nous n'étions pas " révolutionnaires " (…) Puis
nous avons été transférés à différents endroits. J'ai
été envoyé à la prison de Konya/Ermenek et j'y suis
resté pendant 2 ans. Je suis resté un moment avec les
Trotskistes, car eux aussi étaient traités comme nous
par le comité des prisonniers. Pour finir, je
réalisais à quel point il est difficile de vivre avec
des marxistes, à cause de mes convictions politiques.
En isolement, mon état de santé s'est dangereusement
aggravé. J'ai été envoyé à l'hôpital Numune, à Ankara
où j'ai été opéré, sans que cela ne guérisse mes
migraines et mes problèmes d'oreilles." "(…) comme
vous pouvez le voir les anarchistes sont beaucoup plus
pénalisés. On est attaqué de toutes parts. Je pense
que s'est un état de fait, dont les anarchistes sont
tout à fait conscients. J'espère que cette lettre
aidera à faire passer l'information sur les conditions
de détention des anarchistes dans les prisons
turques."


                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@ainfos.ca
               REPLIES: a-infos-d@ainfos.ca
               HELP: a-infos-org@ainfos.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@ainfos.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)



A-Infos
News