A - I n f o s
a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **

News in all languages
Last 30 posts (Homepage) Last two weeks' posts

The last 100 posts, according to language
Castellano_ Català_ Deutsch_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ All_other_languages
{Info on A-Infos}

(fr) manif contre la répression des mouvements contestataires et appel à soutien aux inculpés de nice

From «Elsa Chevrier» <elsa.chevrier@caramail.com>
Date Sat, 30 Dec 2000 15:18:56 -0500 (EST)


 ________________________________________________
      A - I N F O S  N E W S  S E R V I C E
            http://www.ainfos.ca/
 ________________________________________________

A nice le 7 décembre, lors des manifestations contre
le sommet européen, des dizaines de personnes ont été
arrêtées, deux personnes ont pris un mois ferme en
comparution immédiate et d'autres passent en procès
entre janvier et mars. Cinq militants CNT et FA de
lyon et st-étienne ont été arrêtés et passeront en
procès le 1er février pour "entrave à la circulation".
(voir les faits décrits ci-dessous, ce serait hilarant
s'ils ne risquaient pas si gros!). L'expression de nos
mécontentements est tue par la force et la
manipulation médiatique, criminalisée par les
autorités, et aussi par les lois françaises (cf le
"délit d'attroupement"). 
 
Une manifestation contre la répression des mouvements
sociaux et contestataires en général, et en
particulier en soutien à ces 5 personnes est organisée
le samedi 13 janvier à saint-étienne (rdv 15heures
devant la bourse du travail).

En attendant un appel à souscription est lancé car ils
risquent d'avoir besoin d'argent pour se défendre,
pour les amendes... 
CCP no 889705U (centre de lyon) 
Chèques à l'ordre du Chat Niçois Turbulent 
A envoyer à la CNT - salle 15bis
 Bourse du travail
 42028 st-étienne cédex1

**********************************************************************
DEROULEMENT DES FAITS

Depuis environ 10h du matin le jeudi 7 décembre, nous
étions quelques uns à déambuler dans les rues de nice
à la recherche d'autres camarades.

Vers 10h45, nous avons donc, place masséna, emprunté
un passage de toutes évidence réservé à la circulation
des piétons. De nombreux autres piétons se trouvaient
là. Un véhicule venant derrière nous tentait de se
frayer un passage parmi tous ces piétons. Certaines
personnes qui conversaient au milieu de cette voie
piétonne ne se sont pas écartées, obligeant ainsi le
véhicule à stopper sa progression. Certaines de ces
personnes, dont deux d'entre nous, ont même tenté
d'entamer une rapide conversation avec les passagers
pour leur signifier qu'ils se trompaient de route. Les
gens étaient souriants et il n'y avait aucune
agressivité dans leur conduite. Deux ou trois
policiers sont alors intervenus pour ordonner aux
personnes qui se trouvaient là de dégager le passage
pour laisser passer le véhicule et tout lemonde a
obtempéré immédiatement. Le véhicule a donc pu
poursuivre sans problème sa progression. En tout ces
faits n'ont duré que quelques minutes (5 ou 6). Nous
avons fait demi-tour car un camarade nous a appelé sur
un  portable pour que nous le rejoignons à un autre 
endroit de la ville. C'est alors que nous avons été
entourés par des CRS qui ont  exigé de fouiller les
sacs dont trois d'entre nous étaient porteurs. Il n'y
avait dans ces sacs aucun objet illicite. Cependant,
deux d'entre nous étaient en possession de quelques
tracts et de deux autocollants à caractère politique.
Les policiers nous ont alors emmenés vers leurs
fourgons et nous ont demandé nos cartes d'identité.
Puis nous avons du attendre sous la pluie une bonne
demi-heure. D'autres policiers sont arrivés, nous ont
passé les menottes puis nous ont emmenés au
commissariat. Là, on nous a placés en garde à vue. Ce
n'est qu'au moment d'être interrogés, un peu plus
tard, que nous avons appris de quoi nous étions
accusés.

************************************************************************
QUELQUES REMARQUES

-peut-il y avoir "entrave à la circulation" dans une
voie piétonne (même les policiers du fourgon se sont
étonnés d'emprunter ce passage!)

-les policiers ne se sont pas adressés aux passagers
du véhicule "entravé" pour leur demander s'ils
désiraient témoigner ou se plaindre

-les 5 personnes ont été interpellées après les faits,
les policiers ne pouvaient donc pas savoir qui
précisément était là au moment des faits, pourtant ils
font tous les 5 l'objet de la même accusation 

-personne n'a secoué le véhicule, pourtant ce détail
inexact a été ajouté dans l'exposition des faits

-au cours de l'interrogatoire, certaines questions
posées n'avaient rien à voir avec les faits concernant
l'arrestation

-lors de la libération, on a demandé aux 5 inculpés de
signer des documents (dont la convocation au tribunal)
très rapidement sans leur laisser le temps de les lire


-sur les lieux des faits, il y avait une présence si
énorme de policier qu'aucune personne sensée n'aurait
tenté une action délictueuse.


                       ********
               The A-Infos News Service
      News about and of interest to anarchists
                       ********
               COMMANDS: lists@ainfos.ca
               REPLIES: a-infos-d@ainfos.ca
               HELP: a-infos-org@ainfos.ca
               WWW: http://www.ainfos.ca
               INFO: http://www.ainfos.ca/org

 To receive a-infos in one language only mail lists@ainfos.ca the message
                unsubscribe a-infos
                subscribe a-infos-X
 where X = en, ca, de, fr, etc. (i.e. the language code)



A-Infos
News